Actualités

Eczéma bébé que faire pour soigner son enfant ?

Près de 20% des bébés sont touchés par l’eczéma ou dermatite atopique, qui commence dans les six premiers mois de la vie de bébé. Alors eczéma du bébé que faire?

La dermatite atopique est une maladie chronique causée par une anomalie génétique de la barrière cutanée. Cette anomalie est responsable de la sécheresse de la peau. La peau est plus fragile vis-à-vis des allergènes et des micro organismes présents dans l’environnement. Dès qu’ils passeront la barrière cutanée, la peau va s’inflammer dès leur contact. Les plaques d’eczéma en sont le résultat.

L’eczéma de contact du bébé

Il existe deux types d’eczéma : l’eczéma atopique et l’eczéma de contact. L’eczéma de contact bébé inquiète de nombreux parents.

La peau peut rougir, peler, suinter, se fissurer, former des vésicules ou bien encore des plaques d’eczéma. Les symptômes sont aussi divers que sont les responsables qui les provoquent.

Qu’est-ce que l’eczéma de contact bébé ?

L’eczéma de contact est une allergie, une réaction anormale du système immunitaire du bébé. Le système immunitaire sur-réagit. En effet, il tente de se défendre de manière excessive et anormale contre un allergène. Un allergène est une substance étrangère qui a priori semble inoffensive, que le corps considère pourtant comme l’ennemi public numéro un.  L’allergène peut-être aussi bien : le pollen, les poils de chien, un aliment (arachide, fruits exotiques, fruits à coques, œufs, lait, gluten …), du parfum, une matière comme le nickel. On peut déclencher une allergie de façon ponctuelle, voire une seule fois, ou bien en être allergique à vie. 

Cinq questions posées par les patients au Dr Delcroix du Chu de Lyon sur l'allergie alimentaire – Mars 2015 Qu’est-ce que l'allergie alimentaire ? L'allergie alimentaire est une réponse immunologique vis-à-vis d’un allergène alimentaire. C’est-à-dire que le corps reconnaît cet aliment comme un « danger » et l’attaque. Quels sont...

Comment choisir des vêtements avec de l’eczéma ou lorsque votre enfant est atopique ? C’est parfois un vrai casse-tête, car les enfants atteints de dermatite atopique ont une peau très réactive et sensible, y compris en dehors des poussées.

Quelles sont les matières des vêtements avec de l’eczéma ?

Les matières à privilégier dans les vêtements avec de l’eczéma, sont toutes les matières naturelles telles que le coton, le lin ou la soie. La laine est une matière naturelle mais beaucoup trop irritante ! Pour contourner le problème en hiver,  faire porter un t-shirt en coton sous le pull, c’est le fameux « tricot de peau ».

L’hydratation de la peau est une étape nécessaire pour restaurer la barrière cutanée de l’enfant atteint d’eczéma. Alors, comment restaurer la peau de l’enfant ?

La restauration de la peau de l’enfant atteint d’eczéma

La restauration de la peau a lieu au minimum une fois par jour, voire deux ou trois fois en fonction des besoins et du temps dont on dispose. Cela doit être un moment d’apaisement et non de conflit entre les parents et les enfants.

Les bons produits pour restaurer la peau de l’enfant

Les bons produits sont des émollients estampillés « spécial peaux atopiques » en pharmacie, en parapharmacie, voire en supermarché et en grande surface. Les textures sont variables, plus ou moins riches, pour s’adapter à tous les profils et à toutes les envies : des formules légères sous forme de laits ou de crèmes, des phases grasses plus présentes dans les baumes et les cérats. Avant d’acheter, demandez des doses d’essai ou testez directement les émollients lorsque c’est possible. Cela permet de vérifier non seulement que la texture est adaptée aux besoins de l’enfant, mais également que le produit est bien toléré : avec les peaux atopiques, l’on n’est jamais à l’abri d’une réaction allergique même en utilisant des émollients adaptés.

Nous allons tenter de vous donner l’ensemble des conseils à retenir concernant le soin de la peau des enfants atteints d’eczéma. Cette peau est très fragile, elle est sèche, elle est rouge, elle gratte, elle suinte parfois… Pas facile à vivre lorsqu’on est un enfant plein de vie et d’enthousiasme !

L’essentiel à savoir sur hygiène et soin de la peau des enfants atteints d’eczéma

C’est une étape essentielle du soin de la peau des enfants atteints d’eczéma et pourtant, elle est encore parfois négligée.

L’allergie alimentaire concerne beaucoup d’enfants atopiques. Plus rarement, il peut y avoir une aggravation de l’eczéma. Comment différencier l’allergie alimentaire de l’intolérance alimentaire ? Une allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire qui reconnait un aliment comme un « ennemi ». En cas d’intolérance, le système...

Il existe des astuces pour que les soins dermocorticoïdes soient bien plus efficaces. Il existe la technique d’habillage. En quoi consiste-t- elle? L’Association Française de l’Eczéma vous aide à faire le point.

La technique d’habillage, une astuce contre la dermatite atopique

‌Les patients atteints de dermatite atopique peuvent selon la sévérité de la maladie être hospitalisés afin de traiter une exacerbation par une équipe soignante. Parfois, pour soigner une peau trop lésée et un patient souffrant de prurit et de xérose importants, une technique d’habillage leur est proposé .

Comment laver son linge quand on souffre de dermatite atopique ? La peau d’une personne souffrant de dermatite atopique est fragilisée. Les facteurs émollients naturels qui contribuent à sa bonne hydratation sont génétiquement déficients. La peau est sèche et irritable. L’utilisation de détergents aggrave cette situation. Voici les conseils du Dr Avenel Audran pour laver votre linge.

 

Pour laver son linge quand on souffre de dermatite atopique, des conseils et astuces sont indispensables pour avoir une meilleure qualité de vie. Il n’y a pas de lessive « miracle » pour assurer la propreté du linge des atopiques, mais quelques conseils sont utiles pour minimiser le risque d’irritation ou de sensibilisation par les résidus de lessive restant dans le linge après lavage.

La dermatite atopique, ne peut s’expliquer par une cause unique, mais un ensemble de facteurs qui interagissent entre eux de façon complexe. Et si, même actuellement, on ne comprend pas très bien le mécanisme de la dermatite atopique, on imagine facilement que nos prédécesseurs ne le comprenaient pas du tout. Voyons un peu les idées reçues sur la dermatite atopique grâce au Dr Daniel Wallach.

Le terme de dermatite atopique a été créé en 1933, mais la maladie existe depuis longtemps. Le Dr Daniel Wallach nous raconte l’histoire de la dermatite atopique.

 

1 – L’histoire de la dermatite atopique n’est pas récente

L’écrivain romain Suétone (v. 70-122) nous apprend que l’empereur Auguste souffrait d’une maladie respiratoire saisonnière et d’une maladie de peau très prurigineuse. Deux autres membres de la famille impériale présentaient des symptômes similaires. Tous les médecins qui ont écrit sur les maladies de peau ont parlé d’une maladie suintante et prurigineuse qui atteignait les nourrissons et commençait au niveau du visage ou de la tête. Ils lui ont donné divers noms mais n’y attachaient pas particulièrement d’importance. En effet, jusqu’au XIXe siècle, on croyait que les maladies de peau étaient une façon d’éliminer les humeurs nocives et il n’était donc pas particulièrement conseillé de les soigner.

Qu’est ce que l’Education Thérapeutique pour une meilleure prise en charge de l’Eczéma?

L’Education Thérapeutique est une discipline qui vise à améliorer les compétences des patients souffrant de maladie chronique. Deux compétences sont visées : l’auto soin et psychosociale. Les compétences d’auto soins sont comment appliquer ses dermocorticoïdes dans le cadre de l’eczéma. Alors que les compétences psychosociales concerneront plutôt une prise en charge de la maladie dans son quotidien : comme partir en vacances.

Connaître et comprendre les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte

La dermatite atopique n’est pas qu’une maladie du bébé et de l’enfant, il faut savoir qu’elle touche aussi l’adulte. Quelles sont les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte?

L’évolution et les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte est différente d’une personne à l’autre. Tout comme la sévérité et la localisation des lésions, la présence d’autres maladies associées (telles que l’asthme et la rhinite allergique) et le retentissement sur la vie des malades.

Comprendre la dermatite atopique de l’adulte

Contrairement à certaines idées reçues la dermatite atopique de l’adulte existe. Ce n’est pas une maladie qui touche seulement les enfants ou les bébés. La dermatite atopique de l’adulte peut persister depuis l’enfance, être une rechute après une période d’accalmie ou apparaître à l’âge adulte. Il n’est pas possible à ce jour de prédire l’évolution de la dermatite atopique de façon certaine.

Une étude réalisée auprès de 725 personnes souffrant de dermatite atopique de l’adulte et adolescent, a permis de distinguer différents types d’évolutions. La dermatite atopique persisterait de l’enfance à l’âge adulte chez environ 1/3 des malades et débuterait après l’âge de 20 ans dans environ 20% des cas.

Les prébiotiques et probiotiques à la loupe On parle très souvent de probiotiques et de prébiotiques, mais que sont-ils ? Petite explication de l'Association Française de l'Eczéma. Prébiotiques et probiotiques Les prébiotiques et probiotiques sont deux sujets capitales dans le traitement de la dermatite atopique et sur la...

Le traitement de la dermatite atopique avec le pharmacien, un rôle essentiel

Le rôle du pharmacien est primordial dans la prise en charge des patients souffrant de Dermatite Atopique. C’est un rôle essentiel. Le pharmacien reçoit des patients en première ligne. Il voit parfois à l’officine des patients souffrant de dermatite atopique à la recherche de conseils. De plus, c’est le pharmacien qui délivre le médicament. Il réexplique le traitement et son bon usage aux patients, si celui ci n’a pas été compris lors du rendez-vous avec le dermatologue/ médecin généraliste/ pédiatre.

Comment affronter la dermatite atopique sévère et l’hospitalisation ?

Découvrez le témoignage d’une patiente courageuse : Stéphy,  sur la dermatite atopique sévère et l’hospitalisation. « On dit souvent que la dermatite atopique, cela n’est pas grave. Cela gratte et puis c’est tout ! Et pourtant, j’ai été dans l’obligation de me faire hospitaliser pour me faire soigner, je n’y arrivais plus toute seule. »                  

                                                                      Stéphy – 28 ans

Choisir de se faire hospitaliser quand on est atteint de dermatite atopique sévère

Pourquoi est-ce que affronter la dermatite atopique sévère et l’hospitalisation ? Cela faisait deux fois cette année que ma dermatologue me proposait de m’hospitaliser, car mon eczéma était trop présent. L’objectif était de revoir les soins et tester les produits que j’utilise au quotidien pour voir si je n’y étais pas allergique. Je lui disais à chaque fois, c’est bon, je traverse une période professionnelle très active, après ça ira mieux. Malheureusement, je me suis rendu compte que toute seule, j’étais totalement dépassée. J’ai donc accepté de me faire hospitaliser.