Blog

eczéma médecin consultation

Eczéma et médecin : comment préparer sa consultation ?

Qui aller voir quand on a de l’eczéma ? Un dermatologue ? Un allergologue ou médecin traitant ? Peut-être les trois ! Tout dépend notamment du  type d’eczéma qui touche votre peau sensible. Dans cet article, nous faisons le point sur les spécialistes médicaux à consulter quand on est touché par de l’eczéma atopique ou de l’eczéma de contact, ainsi que nos conseils pratiques pour bien préparer sa consultation.

J’ai une dermatite atopique, qui dois-je aller consulter ?

Une dermatite atopique ou eczéma atopique est une maladie inflammatoire de la peau, qui se caractérise par divers symptômes : sécheresse cutanée, fortes démangeaisons, plaques rouges, voire apparition de petites vésicules, qui peuvent parfois déraper en surinfection en cas de grattage intensif. Cette forme d’eczéma va notamment toucher les nourrissons, bébés atopiques et jeunes enfants, pour généralement se calmer à l’âge adulte.

L’environnement extérieur (les acariens, les pollens, le froid) ou même votre propre corps (transpiration, lors de fortes chaleurs ou même en hiver) peuvent déclencher une poussée d’eczéma atopique, une maladie dermato chronique qui évolue par crises entrecoupées d’accalmies. Qui consulter pour calmer les crises et retrouver le sommeil quand vos nuits deviennent impossibles ?

Votre médecin traitant, le pédiatre de votre enfant ou votre dermatologue sont les interlocuteurs médicaux vers lesquels se tourner dès que vous soupçonnez ce type d’eczéma. Consultez dans un premier temps votre médecin traitant ou votre pédiatre, qui saura vous aiguiller vers un dermatologue, voire un allergologue si votre eczéma semble compliqué à contrôler.

J’ai un eczéma de contact, avec quel professionnel de santé dois-je prendre RDV ?

Un eczéma de contact ou dermatite de contact est une inflammation cutanée provoquée au contact d’un allergène. Cela peut être par exemple l’utilisation de produits cosmétiques qui vont faire réagir votre système immunitaire et faire surgir un eczéma sur votre visage, ou bien un eczéma des mains provoqué suite au contact de produits irritants ou allergènes dans le cadre d’une activité professionnelle.

En savoir plus sur l’eczéma professionnel

Qu’importe l’allergène concerné dans vos démangeaisons rendant la vie parfois irritante, votre médecin traitant va chercher à connaître l’origine de votre eczéma de contact. Il vous posera des questions sur votre vie journalière : quels produits cosmétiques ou de ménage vous avez l’habitude d’employer, vos habitudes alimentaires, les médicaments que vous utilisez, voire le type d’activités professionnelles.

Certains eczémas de contact sont caractéristiques : un eczéma du poignet, des oreilles ou du ventre est souvent à l’origine d’une allergie au nickel, présent dans les bijoux et les boucles de ceinture. Idem pour un eczéma des pieds : votre médecin traitant se tournera vers des matières allergènes présentes dans vos chaussures, comme le cuir, qui sont à l’origine de vos poussées inflammatoires.

Quand trouver l’origine de l’eczéma devient complexe, un allergologue vous est recommandé : il réalisera un bilan allergénique, à base de tests « épicutanés », appelés patch tests, pour déterminer l’allergène en cause.

Les tests épicutanés : qu’est-ce que c’est ?

La batterie standard européenne des tests allergéniques regroupe actuellement une trentaine d’allergènes, considérés comme étant les plus fréquents chez les patients souffrant d’eczéma de contact. Des tests plus particuliers, se penchant sur les produits utilisés ou selon la profession du patient, permettent d’orienter la recherche selon chaque profil.

Les tests cutanés sont appliqués par l’allergologue sur le dos, sous un pansement, pendant 48 heures. La lecture des résultats est réalisée entre 2 à 7 jours après le test cutané, l’intervalle dépendant des allergènes étudiés.

Quels traitements le médecin va-t-il me prescrire en cas de dermatite atopique ou d’eczéma de contact ?

  • Le traitement de base de l’inflammation provoquée par la dermatite atopique est un traitement applicable localement tant pour l’eczéma atopique que l’eczéma de contact : ce sont les dermocorticoïdes, des crèmes à base de corticoïdes, qui doivent être appliquées dès l’apparition des plaques et jusqu’à leur disparition complète . La maladie évoluant par crises, les dermocorticoïdes doivent être réappliqués à chaque crise.
  • Pour l’eczéma atopique, un traitement local au quotidien avec des soins émollients (à base de baumes, de crème, etc.) appliqués sur tout la corps aidera à nourrir votre peau et à restaurer votre barrière cutanée, limitant au maximum la pénétration des allergènes responsables des déclenchements des crises.

L’accompagnement psychologique : une consultation médicale utile quand on est touché par une maladie dermato visible comme l’eczéma

Vivre avec un eczéma, ce n’est pas seulement des problèmes de peau, c’est aussi vivre avec le regard des autres, parfois difficile à porter. Surtout lorsque l’on est jeune enfant, voire adolescent. Une période parfois compliquée de construction de notre identité. L’eczéma a des répercussions sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes, avec des conséquences sur leur vie intime et professionnelle. L’étude VDS (Visible Disease of the Skin) valide ce constat à travers son échantillon représentatif de la population générale âgée de 18 ans et plus, dans six pays (Canada, Chine, Italie, Espagne, Allemagne et France). En effet, selon cette étude, bon nombre des personnes touchées par une pathologie visible, comme l’eczéma des mains ou l’eczéma du visage, se sentent exclues, ont des difficultés avec leurs relations intimes ou se sentent regardées avec dégoût.

Un regard des autres qui peut provoquer des répercussions psychologiques non négligeables. N’attendez plus de vous sentir mal dans votre peau et consultez un psychologue.

Nos conseils pour bien préparer sa consultation quand on a de l’eczéma

  • Avant de vous rendre chez votre médecin, prenez une feuille et notez quels sont vos symptômes ou les questions que vous souhaitez poser à votre spécialiste médical. Notez tous ces éléments à l’écrit, comme ça, vous n’oublierez rien durant la consultation.
  • Photographiez vos poussées inflammatoires, car durant la consultation, vous ne serez pas forcément en pleine crise. Pour rappel, un rendez-vous chez un dermatologue peut prendre deux mois dans certaines régions.
  • Entre deux rendez-vous, tenez un journal de vos crises : dates du déclenchement et de la fin de la crise, événements associés (déménagement, démarrage d’une nouvelle activité, examens, vacances…), sévérité, étendue (sur quelles zones du corps), consommation de tubes de traitement local. Ces informations seront précieuses pour votre médecin, et pour discuter ensemble de la gestion de vos crises.
  • Dernier conseil : ne vous auto-médicalisez pas et consultez un médecin : en effet, certaines maladies de peau comme le psoriasis ou les mycoses peuvent ressembler à de l’eczéma, mais ne se traitent pas forcément de la même façon.

Consulter un médecin pour mieux vivre avec son eczéma, c’est bien, mais partager son expérience avec d’autres personnes comme vous, c’est encore mieux. Adhérez à notre association en quelques clics ! 

ÉVÉNEMENT

La Journée Nationale de l'Eczéma est annoncée !

Suivez-nous et rejoignez-nous le 4 juin 2022 pour une journée d'échanges, d'événements ludiques et de sensibilisation !
En savoir plus
close-link