websérie

Lorsque vous souffrez d'eczéma, vous savez peut-être déjà que certains produits cosmétiques irritent votre peau, mais cela ne signifie pas que vous devez renoncer au maquillage. Au contraire ! Le maquillage peut vous aider à camoufler certaines rougeurs ou imperfections, ou bien à embellir et attirer l’œil sur certaines parties...

10 à 15 % des patients souffrent d’Eczéma Atopique. L’Eczéma atopique concerne également les adultes.

L’Eczéma atopique a plusieurs noms:

  • Eczéma
  • Dermatite atopique

Les enfants développent souvent un Eczéma atopique au cours de leur première année de vie, des plaques sèches et squameuses apparaissent sur la peau. Elles apparaissent souvent sur le cuir chevelu, le front et le visage.

Peu importe où il apparaît, l’Eczéma atopique est souvent très prurigineux. Les nourrissons peuvent frotter leur peau contre la literie ou la moquette pour soulager les démangeaisons.

Chez les patients de tous âges, les démangeaisons peuvent être si intenses qu’elles peuvent être la cause d’insomnies. Les démangeaisons peuvent entraîner aussi une infection de la peau.

L’eczéma du bébé

L’eczéma du bébé peut se manifester quelques semaines après la naissance. Découvrez les conseils du Pr Christine Bodemer et l’Hôpital Necker sur l’eczéma du bébé en vidéo.

La dermatite atopique du nourrisson commence le plus souvent avant l’âge de deux ans. La problématique va être celle de la famille tout entière, car les soins vont en effet être réalisés par les parents. Les soins doivent être adaptés en fonction de la peau de l’enfant. Les plaques d’eczéma apparaissent par poussées. La dermatite atopique est ce qu’on appelle une maladie chronique, une maladie qui évolue constamment dans le temps. Cette maladie peut-être totalement imprévisible. En règle générale, la vie familiale va s’orchestrer autour des soins de l’enfant. Ce qui peut être compliqué lorsque le petit patient à des frères et sœurs. Ceux-ci étant également demandeur de temps. Les soins alors peuvent être source de conflits. C’est pour cela qu’il est très important d’expliquer la maladie aux frères et sœurs pour éviter toute jalousie. 

L’allergie alimentaire concerne beaucoup d’enfants atopiques. Plus rarement, il peut y avoir une aggravation de l’eczéma. Comment différencier l’allergie alimentaire de l’intolérance alimentaire ? Une allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire qui reconnait un aliment comme un « ennemi ». En cas d’intolérance, le système...

Qu’est ce que l’Education Thérapeutique pour une meilleure prise en charge de l’Eczéma?

L’Education Thérapeutique est une discipline qui vise à améliorer les compétences des patients souffrant de maladie chronique. Deux compétences sont visées : l’auto soin et psychosociale. Les compétences d’auto soins sont comment appliquer ses dermocorticoïdes dans le cadre de l’eczéma. Alors que les compétences psychosociales concerneront plutôt une prise en charge de la maladie dans son quotidien : comme partir en vacances.

Le traitement de la dermatite atopique avec le pharmacien, un rôle essentiel

Le rôle du pharmacien est primordial dans la prise en charge des patients souffrant de Dermatite Atopique. C’est un rôle essentiel. Le pharmacien reçoit des patients en première ligne. Il voit parfois à l’officine des patients souffrant de dermatite atopique à la recherche de conseils. De plus, c’est le pharmacien qui délivre le médicament. Il réexplique le traitement et son bon usage aux patients, si celui ci n’a pas été compris lors du rendez-vous avec le dermatologue/ médecin généraliste/ pédiatre.

Que faut-il savoir sur les crèmes à la cortisone pour soigner la Dermatite Atopique?

La crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique (ou dermocorticoïde) est comme son nom l’indique un corticoïde contenu dans une crème que l’on applique sur la peau dans un certain nombre de maladie inflammatoire de la peau dont la dermatite atopique.

La crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique ou dermocorticoïde est le traitement incontournable. C’est un médicament qui fait peur et qui a très mauvaise presse. C’est un problème Française. On ne retrouve pas cette crainte dans les autres pays du monde. Au Brésil, par exemple, les patients n’ont pas du tout peur de ce traitement.