Blog

eczéma et psoriais

Eczéma ou psoriasis : comment faire la différence ?

Vous avez des rougeurs, des plaques qui démangent et de petites cloques sur votre peau et vous supposez un eczéma ? Une autre maladie de peau aux symptômes presque similaires incommode le quotidien des personnes qui en sont atteintes : le psoriasis. Comment bien distinguer ces deux maladies cutanées ? Pas de paniques, dans cet article, nous vous aiderons à faire la différence entre l’eczéma et le psoriasis, deux pathologies cutanées qui vous dérangent quotidiennement.

 

Zoom sur les similitudes entre le psoriasis et l’eczéma

Le psoriasis, comme l’eczéma atopique, est une maladie chronique de la peau, non contagieuse, résultant d’un emballement du système immunitaire et provoquant une réaction inflammatoire sur différentes zones du corps.

Ces deux maladies dermatologiques ont les mêmes types de mécanisme :

  • Une prédisposition génétique
  • Des Facteurs environnementaux (agents irritants, chaleur, froid, infections, stress, voire choc émotionnel par exemple) qui déclenchent ou aggravent les crises

Les deux maladies présentent également des ressemblances symptomatiques : les deux maladies dermato provoquent des plaques rouges (symptôme d’une inflammation cutanée) et des démangeaisons intenses.

Bien que présentant des similitudes dans leurs symptômes, leurs causes déclenchant les poussées inflammatoires et leur mode opératoire, ces deux maladies cutanées sont bel et bien différentes. Il est donc essentiel de bien diagnostiquer votre pathologie pour lancer le traitement adapté à votre maladie de peau. Mais par où commencer ? Suivez-nous…

Comment faire la différence entre un eczéma et un psoriasis ?

Même si elles semblent similaires, deux points permettent déjà de distinguer un eczéma d’un psoriasis :

  • L’aspect des plaques : le psoriasis, contrairement à l’eczéma, est un problème de peau qui se renouvelle trop vite. Ce sont en fait les kératinocytes, des cellules composant l’épiderme qui produisent la kératine, qui se renouvellent trop rapidement (7 jours au lieu de 21 jours). En conséquence, la peau apparaît plus épaisse et la peau pèle, c’est ce que l’on appelle la desquamation. Les plaques de psoriasis sont recouvertes d’épaisses squames de couleur blanche ; un symptôme qui n’est pas inconnu à l’eczéma, mais qui s’avère plus accentué pour le psoriasis.
  • La localisation des lésions dermatologiques du psoriasis : situées au niveau des coudes et des genoux (et non dans la zone des plis comme l’eczéma), le cuir chevelu et le dos, la localisation du psoriasis diffère de celle de l’eczéma et vous aide à connaître l’origine de vos maux. Certaines exceptions viennent néanmoins compliquer le diagnostic : sur la zone des mains, il est difficile de différencier un eczéma des mains (qui, déjà, peut être un eczéma de contact, une dermatite atopique ou un eczéma dyshidrosique) d’un psoriasis. Surtout, le psoriasis peut potentiellement recouvrir tout le corps de plaques rouges, également sur le visage, même s’il s’agit de formes rares.

D’autres signes cliniques vous aident à vous orienter vers un psoriasis

 

  • Ouvrez vos yeux sur vos plaques.

Il y a souvent une différence flagrante rien qu’au visuel : la couleur rouge des plaques de psoriasis est plus vive que celles d’origine eczémateuse. De plus, si vous distinguez des lésions cutanées nettes aux contours marqués particulièrement squameuses, c’est peut-être un psoriasis. Pour dissiper vos doutes, RDV chez votre médecin qui vous orientera éventuellement vers un dermatologue.

 

  • Eczéma et psoriasis, une maladie qui n’apparaît généralement pas au même âge.

Un élément permet de reconnaître dans la plupart des cas un eczéma d’un psoriasis : l’âge du patient durant lequel se manifeste la maladie. Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau qui peut apparaître à tout âge, mais il y a un pic d’apparition entre 20 et 40 ans. Selon l’INSERM, seul 1/3 des cas de psoriasis se déclarent avant 20 ans, notamment sur des enfants.

Au contraire, toujours selon l’INSERM, l’eczéma, qui est également un dérèglement cutané provoqué par une hypersensibilité à divers stimuli (allergène, cause endogène, produits chimiques, etc.) apparaît habituellement à l’enfance. Plus particulièrement, la dermatite atopique se développe à partir de l’âge de trois mois. La plupart des dermatites atopiques disparaissent progressivement durant l’enfance ; néanmoins 10 à 15 % des cas persistent jusqu’à l’âge adulte.

  • Le psoriasis s’accompagne souvent d’autres maladies concomitantes

L’eczéma et le psoriasis provoquent des démangeaisons, des plaques rouges typiques, une inflammation de la peau ainsi que des lésions cutanées à l’apparence similaires mais pourtant différentes. Nous n’avons pas abordé un problème qui ne touche que les personnes atteintes de psoriasis : les maladies concomitantes, c’est-à-dire les problèmes de santé qui surviennent en même temps et qui nécessitent une prise en charge à part entière.

Dans 20 % des cas de psoriasis qui s’avèrent être des formes sévères, la personne souffrant de psoriasis pourra également souffrir de douleurs articulaires (rhumatisme psoriasique). Pire, le psoriasis prend dans certains cas une forme grave : psoriasis érythrodermique qui requiert parfois une hospitalisation et psoriasis pustuleux avec la formation de pustules jaunâtres au niveau des plaques.

L’apparition des pathologies concomitantes vous aidera à diagnostiquer plus facilement le psoriasis quand il devient difficile de faire la différence entre l’eczéma et le psoriasis.

Des différences de traitement entre l’eczéma et le psoriasis ?

Aucun traitement ne soigne complètement l’eczéma, comme le psoriasis. Néanmoins, il existe des solutions qui permettent d’apaiser les symptômes : dans les deux cas, il est recommandé d’appliquer localement une crème, une pommade ou un baume à base de cortisone ; ce sont des dermocorticoïdes qui viendront apaiser l’inflammation.

Quand le psoriasis ou l’eczéma sont très étendus sur le corps (entre 20 et 30 % de la surface corporelle), votre médecin peut vous prescrire un médicament à prendre par voie orale, voire de la puvathérapie, une thérapie à base d’ultraviolets sous contrôle dermatologique.

Eczéma et psoriasis : quelques conseils pratiques communs qui s’appliquent au quotidien

  • Instaurez une routine soin de la peau et hydratez régulièrement votre peau, été comme hiver. Un conseil à l’apparence anodine, mais qui fera grandement plaisir à votre peau.
  • Quand il fait trop chaud, évitez les températures extrêmes : la chaleur et les modifications climatiques sont des facteurs favorisants tant pour l’eczéma que pour le psoriasis.
  • Keep calm et faites du sport : le stress favorise les deux maladies, alors pourquoi ne pas vous dépenser physiquement, voire pratiquer de la méditation pour apaiser votre stress, et donc l’apparition de symptômes dermatologiques ? Let’s go !

Envie d’en savoir plus et de partager vos problèmes de peau ? Adhérez à notre association de patients en quelques clics !

ÉVÉNEMENT

La Journée Nationale de l'Eczéma est annoncée !

Suivez-nous et rejoignez-nous le 4 juin 2022 pour une journée d'échanges, d'événements ludiques et de sensibilisation !
En savoir plus
close-link