Actualité

Lorsque l’on souffre de dermatite atopique, il est important d’avoir une bonne alimentation

Nous avons questionné Karine Loisel et Chrystèle Chaverot, toutes les deux sont diététiciennes sur le thème de la dermatite atopique et alimentation. Elles nous informent sur l’essentiel des familles d’aliments afin d’éclairer nos choix en matière d’alimentation.

Dermatite atopique et alimentation : les féculents

Ce sont les céréales, les farines, les légumes secs.

Ils sont composés essentiellement de glucides complexes. C’est notre source d’énergie, notre carburant, mais pas seulement : ils apportent des micronutriments et  des protéines végétales. Préférez les féculents semi complets ou complets qui sont riches en vitamines B, en magnésium et en fibres. Ces dernières vous permettent d’avoir un transit facilité et nourrissent votre microbiote (flore intestinale).

Pourquoi est-il important de consulter un dermatologue lorsque l’on souffre de Dermatite Atopique?

La Dermatite Atopique est une maladie qui gâche la vie. Il est souvent impossible de le soigner tout seul. Il existe beaucoup de traitements pour soigner l’eczéma et pour aller mieux. Il est important de consulter un dermatologue pour poser un diagnostic. C’est une maladie de la peau qui peut tout à fait être soigné par un dermatologue.

L’Association Française de l’Eczéma souhaite informer sur ce qu’est la vraie vie avec un eczéma. Elle donne la parole aux patients et leurs proches.

« Bonjour, je suis dans la période « j’en peux plus » et je tombe sur votre association, ça fait du bien d’apercevoir une note d’espoir. J’ai 22 ans, je suis étudiante et vendeuse en boulangerie le week-end. Je souffre d’eczéma depuis toujours mais rien y fait je ne l’assume toujours pas bien au contraire, je vis avec l’angoisse de cette maladie tous les jours. Ça a vraiment commencé au collège, les grosses crises et les moqueries qui vont avec…. et puis ce sont enchaînés crises, hospitalisations, renfermement sur soi.

Eczéma et wet wrapping : une prescription médicale pour soigner l’eczéma

L’eczéma et wet wrapping c’est littéralement « emballage humide », c’est une technique de soins locaux qui consiste en l’application de crème à la cortisone sous des pansements humides. Elle est  adaptée au traitement des formes sévères d’eczéma.

Cette technique de pansement traite rapidement et efficacement l’inflammation de la peau ainsi que les démangeaisons car elle potentialise l’efficacité des crèmes. Nous avons demandé à Ghislaine Labetoulle et Françoise Elan, infirmières au service de dermatologie du Chu de Nantes de nous expliquer en détail cette technique.

Comment lier eczéma et sport ? Pratiquer une activité sportive est idéale pour se détendre, se changer les idées, décompresser quand on souffre de dermatite atopique.

Malheureusement, eczéma et sport et la dermatite atopique ne font pas toujours bons ménages. Des solutions peuvent être mises en place. Julien, bénévole parisien de l’association nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions sur sa maladie et son engagement envers l’association.

L’Eczéma Chronique des Mains est une forme d’eczéma qui peut-être très handicapante

L’Eczéma Chronique des Mains touche beaucoup l’adulte, peu l’enfant. Elle est caractérisée par une inflammation, une rougeur de la peau. Cette peau est très irritable. Cela se manifeste par des coupures, des plaques et des démangeaisons intenses.

La forme d’eczéma chronique des mains n’est pas forcément corrélée à la Dermatite Atopique. En effet, on peut souffrir d’Eczéma des mains tout en faisant une Dermatite Atopique, mais également avoir un Eczéma Chronique des Mains sans souffrir de Dermatite Atopique.

Mixer eczéma et cure thermale est une bonne initiative. Il existe deux sortes de cures thermales. La cure de 3 semaines, remboursée par l’Assurance Maladie  et les cures libres sans prise en charge par la Sécurité Sociale qui peuvent durer quelques jours seulement. Cette dernière...

Comment vivre avec un eczéma ? L’Association Française de l’Eczéma donne la parole aux patients et leurs proches, pour vaincre l’isolement.

« Invalide à 48 ans, cette maladie me pourrit la vie depuis plus de 12 ans. Des nuits blanches à me gratter jusqu’au sang de la tête aux pieds ! Tant d’ années à me cacher du soleil et à raser les murs. Et je dois avouer que l’on est bien seul et désarmé face à ce calvaire. Des réflexions du type ” qu’est ce qu’il vous arrive? vous avez pris le soleil?” et j’en passe ; lorsque vous allez par exemple acheter votre pain chez le boulanger. Sans parler des désaccords de croyance sur des traitements, des contradictions entre 150 dermatologues que vous avez consulté, même parfois de très compétents. Je pense à croire que le meilleur Dermato c’est nous-même.

Du nouveau dans la prise en charge de l’eczéma sévère de l’enfant :

La dermatite atopique et qualité de vie des enfants ont été étudiés dans la 1ère étude sur la « Satisfaction et Qualité de vie des enfants atteints d’eczéma au cours et au décours d’une cure thermale

La dermatite atopique et qualité de vie est un enjeu très important pour de nombreuses familles. Elle est en augmentation chez l’enfant, sa prévalence est estimée entre 10 et 15 % en Europe occidentale. Les démangeaisons importantes, les troubles du sommeil et la nécessité de soins quotidiens impactent fortement la qualité de vie de l’enfant et de la famille.

Une meilleure connaissance de la maladie a permis d’optimiser la prise en charge thérapeutique, mais la dermatite atopique se chronicise chez certains patients et il faut parfois faire face à une lassitude des parents et une corticophobie de la part de certains d’entre eux. Les cures thermales peuvent alors prendre une place de choix dans le parcours de soin des enfants atteints d’eczéma sévères.

Il existe une vingtaine de centres qui proposent de l’éducation thérapeutique en France pour soutenir les patients souffrant d’eczéma et leur famille, découvrez l’exemple de celle de Marseille.

Bonjour Isabelle, vous êtes infirmière et vous animez les ateliers d’éducation thérapeutique à l’école de l’atopie du Chu de Marseille. Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel; comment en êtes-vous arrivée à animer des ateliers d’Education Thérapeutique pour l’eczéma et l’atopie ?

J’ai été diplômée en 1982 et j’ai d’abord exercé dans des domaines très « curatifs » que sont la réanimation et la chirurgie. Il y a 8 ans, j’ai démarré mon activité en Dermatologie, je m’occupe de la réalisation des tests allergologiques ; c’est dans ce contexte que les médecins m’ont proposé de faire de l’éducation thérapeutique pour des patients atteints d’eczéma au sein de l’école de l’atopie. Notre programme est autorisé et financé par les autorités de santé depuis 2010, et cela me permet d’agir davantage en « préventif », dans la gestion du quotidien.

Comprendre la dermatite atopique

Recevez votre BD sur la dermatite atopique

Si vous souhaitez recevoir notre bande dessinée pour adulte sur l'eczéma, n'hésitez plus !
COMMANDER
close-link