Blog

alimentation eczéma

Doit-on avoir une alimentation spécifique lorsque l’on souffre d’eczéma ?

Doit-on avoir une alimentation spécifique si l’on souffre d’eczéma ? Parlons en avec une diététicienne !

Eczéma et alimentation, qu’en est-il ? Rappelons que l’eczéma est une maladie inflammatoire et qu’elle n’est pas liée à une allergie alimentaire, mais certains aliments pourront l’aggraver, principalement ceux qui ont une action pro inflammatoire et ceux favorisant  l’acidité du corps. Il sera déjà nécessaire de maintenir un bon équilibre alimentaire. Julie Berger diététicienne à l’établissement thermal d’Uriage, nous partage ces recommandations.

Voici quelques recommandations pour limiter l’inflammation :

  • Diminuez votre consommation de sucre: limitez les aliments industriels et privilégiez les céréales semi ou complètes. Portez une attention au gluten qui peut parfois être une source de déclenchement.
  • Mangez du bon gras: privilégier les graisses d’origine végétale particulièrement celles riches en oméga 3 (colza, lin, cameline).
  • Vigilance aux produits laitiers : Selon votre tolérance vous pourrez aussi réduire les produits laitiers.
  • Limiter l’acidité de votre corps: une sueur acide pourra aussi aggraver les symptômes. Il faudra donc pour cela favoriser une alimentation à tendance basique qui revient à consommer de préférence des aliments d’origine végétale (les fruits, les légumes, les légumineuses, et les céréales complètes) et de limiter les aliments d’origine animale ainsi que le sucre et les produits industrialisés.
  • N’oubliez pas de bien vous hydrater : Le premier constat sur une peau atopique estsa sécheresse. Et soyez vigilant à votre consommation d’alcool qui aura des répercutions sur l’inflammation.
  • Préservez votre microbiote : Pour renforcer votre microbiote vous pourrez consommer des pré et probiotiques. Les pré biotiques permettront de nourrir les probiotiques et se trouvent principalement dans les fruits et les légumes, crus et cuits ou encore dans certaines céréales et légumineuses. Les probiotiques sont quand à eux les bonnes bactéries de notre flore intestinale. Nous les trouverons principalement les aliments préparés par fermentation bactérienne (comme le yaourt, le kéfir, la choucroute, le miso, les cornichons ou encore dans certains type de fromage), mais aussi sous forme de compléments alimentaires à faire sous forme de cure.
  • Favorisez les modes de cuisson doux : à la vapeur, à l’étouffer, au four, en papillote, ou à basse température, plutôt que les cuissons trop fortes : grillés, frits, favorisant l’inflammation en produisant des composés pro-inflammatoires.
  • N’hésitez pas non plus à user et abuser des épices et des aromates et réduire votre consommation de sel. Certains vous aideront à lutter contre l’inflammation et maintenir l’équilibre acido-basique. Optez donc pour le gingembre, le curcuma, la cannelle, le poivre, le persil et bien d’autres.

Vous pourrez aussi favoriser certains nutriments aux propriétés anti oxydantes qui auront un effet protecteur sur votre peau :

La vitamine A : l’huile de foie de morue, le lait, le beurre, la margarine, le jaune d’œuf.

La vitamine C : les fruits et légumes (en particulier agrumes, fruits rouges et baies, cerises acérola, kiwis, poivrons rouges).

La vitamine D : les poissons gras, l’huile de foie de morue, le foie, le beurre, la matière grasse du lait et les œufs (jaune).

La vitamine E : les huiles végétales (soja, maïs, tournesol, fruits oléagineux (amandes, noisettes…), graines (tournesol…), germes de céréales complètes.

Le zinc : les huîtres, le foie de veau, la viande de bœuf, les légumineuses (lentilles et haricots blancs), les légumes verts (surtout le brocoli) et le pain complet.

Le sélénium : Présent dans la plupart des aliments, ce sont les fruits secs (noix), les poissons et les fruits de mer qui en sont les meilleures sources.

L’alimentation n’a à présent plus de mystères pour vous. Pour une bonne santé il vous faudra donc maintenir au quotidien une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Oubliez les interdits pour éviter les craquages et à la culpabilité et faites place au plaisir en écoutant et respectant vos sensations alimentaires pour manger les justes quantités.

Suis le journal de la course !

Je visionne sur YouTube
Tous les jours à 19h30 un nouvel épisode !
close-link