Blog

Eczéma et fortes chaleurs

Le thermomètre s’affole et votre peau aussi ? Rien d’étonnant !

L’été est connu pour être l’ennemi de la peau des 2,5 millions de patients français atteints de dermatite atopique.

En effet, lorsque les températures extérieures grimpent, notre corps produit de la transpiration pour se « rafraîchir ». Or, cette-dernière va entraîner des sensations de brûlures et des démangeaisons douloureuses au niveau des plaques.

De plus, la transpiration assèche la peau et la rend perméable aux allergènes qui pénètrent alors la barrière cutanée, et provoquent une inflammation, voire une infection (plaques rouges sèches ou suintantes avec des vésicules, des œdèmes accompagnés de douleurs et de sensations de brûlure).

Ce n’est pas tout ! Ces fortes températures augmentent la pollution de l’air, la prolifération des pollens et graminées, le manque de sommeil, la fatigue, le stress… En bref : tout ce qui favorise le déclenchement ou l’aggravation des poussées d’eczéma et ses crises de démangeaisons, d’autant plus intenses en fin de journée.

Alors, que faire ? Voici quelques précieux conseils à appliquer et à partager sans modération :

Tout d’abord : ne pas s’exposer au soleil, éviter les efforts physiques, privilégier les vêtements en fibres naturelles (coton, lin…) et éviter les couleurs sombres, ne pas boire d’alcool, s’hydrater régulièrement, éviter de sortir aux heures les plus chaudes… permettent de limiter la production de transpiration.

Ensuite, pour limiter les crises d’eczéma, nous vous conseillons :

De chouchouter votre peau : l’hydrater régulièrement avec vos émollients habituels, la rafraichir avec des sprays d’eau thermale, avec une serviette ou un tissu mouillé, conservés au réfrigérateur ou encore un sac de petits pois congelés par exemple, prendre des douches courtes et fraîches, se tamponner la peau pour la sécher, mettre vos vêtements de nuit au frais.

Tout cela dans le but de calmer les crises de démangeaison

Attention cependant à la climatisation qui a tendance à assécher votre peau ! À utiliser avec précaution.

De limiter les expositions aux pollens et à la pollution, qui pourraient aggraver ou déclencher des crises, en gardant les fenêtres de votre logement fermées (utile aussi pour garder la fraîcheur), se rinçant les cheveux, les yeux, le nez, le soir avant d’aller se coucher, évitant de jouer dans l’herbe, de rouler en voiture les fenêtres ouvertes et de faire sécher son linge à l’extérieur.

D’améliorer votre sommeil et donc votre stress et vos crises d’eczéma, en diminuant les stimulations après 18-19 heures, comme le sport, les jeux vidéo et évitant les boissons excitantes et les repas trop copieux au dîner.

Enfin, l’efficacité de certains traitements de la dermatite atopique peuvent être altérés et créer des troubles. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin ou pharmacien.

Pas de crainte cependant concernant vos dermocorticoïdes : utilisés correctement, ils ne sont pas photo sensibilisants !

Malgré tout cela, profitez bien de vos vacances et faîtes le plein d’énergie avant la rentrée !

Suis le journal de la course !

Je visionne sur YouTube
Tous les jours à 19h30 un nouvel épisode !
close-link