Blog

eczéma du nourrisson

Eczéma du nourrisson

Eczéma du nourrisson

Bien de parents se trouvent démunis devant l’eczéma de leur nourrisson ! L’eczéma est une maladie courante qui touche environ 15% des enfants en Europe. Malgré tout, elle reste mal connue. Alors qu’est-ce que l’eczéma, et comment soulager les nourrissons qui en sont atteints ?

L’eczéma, aussi appelé dermatite atopique, est une maladie inflammatoire non contagieuse à caractère héréditaire. Il se manifeste par des crises entrecoupées de périodes d’accalmie. Les premiers signes peuvent apparaître dès l’âge de deux mois, on parle alors d’eczéma du nourrisson. Les crises cessent en général quand l’enfant grandit, mais la persistance à l’adolescence puis à l’âge adulte est possible.

Causes et Symptômes

L’eczéma est causé en partie par un défaut de la barrière cutanée, qui est trop poreuse, et qui permet aux allergènes d’y pénétrer plus facilement. Cela entraîne aussi une sécheresse cutanée. La deuxième cause est une réponse inadaptée du système immunitaire, qui « sur-réagit » et entraîne les inflammations cutanées.

Les symptômes se localisent sur les surfaces bombées chez le nourrisson : front, joue, menton, faces externes des bras et des cuisses.

Les symptômes sont les suivants :

  • de fortes démangeaisons qui se manifestent par des troubles du sommeil, une agitation, un frottement des joues contre les draps et les vêtements,
  • des lésions cutanées :
    • rougeurs,
    • surélévations donnant à la peau un aspect rugueux et œdématié avec présence de fines vésicules donnant des suintements quand elles se rompent,
    • croûtes qui apparaissent après la phase de suintement ;
  • une sécheresse de la peau en dehors des zones atteintes par l’eczéma : elle n’est pas toujours très marquée chez  le nourrisson, mais il faut tout de même veiller à hydrater sa peau.

En cas de symptômes, il faut consulter le pédiatre, le généraliste ou un dermatologue pour une prise en charge adaptée.

Les traitements

Le traitement de base est l’application de dermocorticoïdes (médicaments à base de cortisone) sur les lésions d’eczéma. Certains parents sont réticents à utiliser ces traitements. Or, les dermocorticoïdes appliqués selon la prescription ne passent pas dans le sang, donc leurs effets secondaires sont quasi-inexistants. Un des effets secondaires redouté par les parents est le retard de croissance. Or il faut savoir qu’un retard de la croissance peut être lié à la dermatite atopique sévère elle-même, et se corrige quand la maladie est traitée efficacement. Il ne faut donc pas hésiter à traiter l’inflammation au plus tôt, pour éviter que l’eczéma ne « flambe » et s’aggrave.

En dehors des crises, le traitement de fond est l’application quotidienne de crème émolliente, pour restaurer la barrière hydro-lipidique de la peau. Il est préférable de choisir des produits sans parfum et sans conservateurs pour minimiser les risques d’allergies. La plupart des produits émollients contiennent de la vaseline ou de la paraffine, huiles minérales qui ont mauvaise réputation à cause de leur origine pétrochimique. Or ces ingrédients sont les plus indiqués pour les peaux atopiques car ils sont très bien tolérés et très stables. Ils forment un film protecteur sur la peau et donc renforcent très efficacement la barrière cutanée. Il est possible également d’appliquer des produits contenant des huiles végétales plutôt que des huiles minérales, mais le risque d’allergie est un peu plus élevé. Attention, il ne faut pas appliquer ces produits sur des lésions d’eczéma, c’est inutile et peut être douloureux pour l’enfant (picotements, sensations de brûlure).

 Prévention des crises d’eczéma chez le nourrisson

Pour limiter les crises d’eczéma chez le nourrisson, et respecter sa peau fragile, il faut limiter les sources d’allergie ou d’irritation potentielles :

  • Favoriser les vêtements en coton, et éviter les vêtements rêches ou en laine à même la peau
  • Préférer des pyjamas sans couture (proposés par certaines marques), ou mettre le pyjama à l’envers, coutures à l’extérieur !
  • Couper les étiquettes à l’intérieur des vêtements, car elles peuvent être irritantes
  • Utiliser un nettoyant surgras, sans savon, sans parfum pour la toilette de bébé
  • Ne pas donner plus d’un bain par jour, et dans une eau tiède (36°), pendant 10-20 minutes maximum.
  • On peut faire des « bains gras » en ajoutant une cuillère à soupe d’huile de vaseline (disponible en pharmacie). Masser le bébé pendant quelques minutes dans ce bain gras va assouplir et nourrir sa peau
  • A la sortie du bain, ne pas frictionner, mais tamponner doucement la peau avec une serviette douce
  • Utiliser une lessive hypoallergénique et éviter les adoucissants
  • Couper les ongles courts pour éviter les lésions de grattage, et/ou mettre des moufles en coton avant le coucher
  • Ne pas surchauffer la chambre (maintenir une température à 19°C) et ne pas trop couvrir le nourrisson, car la transpiration favorise les crises d’eczéma

 

Suis le journal de la course !

Je visionne sur YouTube
Tous les jours à 19h30 un nouvel épisode !
close-link