Blog

les différentes formes d'eczéma

Les différentes formes d’eczémas : zoom sur une maladie dermatologique aux multiples aspects

L’eczéma est une maladie dermato qui touche de plus en plus de personnes. Un chiffre est éloquent concernant cette maladie de peau qui semble être dans l’air du temps : le nombre de malades a triplé en 30 ans dans les pays industrialisés. En plus d’une prévalence en constante augmentation, l’eczéma se manifeste sous différentes formes, dans différentes parties du corps. L’Association française de l’eczéma vous résume tout. 

La dermatite atopique ou l’eczéma atopique : la forme la plus répandue d’eczéma

Il s’agit de la forme d’eczéma la plus courante, touchant plus de 2,5 millions de personnes de plus de 15 ans en France soit près de 5 % de la population adulte. L’eczéma atopique ou dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui provoque des plaques rouges et des démangeaisons insupportables. Surtout, l’eczéma atopique s’explique par une altération de la fonction barrière de la peau des personnes atteintes par cette forme d’eczéma et d’un dysfonctionnement du système immunitaire.

Concrètement, la peau atopique n’a plus sa protection naturelle contre les agents environnementaux (poussières, acariens, pollens, microbes, certains allergènes comme le lait ou les œufs, etc.) et elle n’arrive plus à réguler son hydratation. Conséquences : une fragilité et une sécheresse de la peau accrue, une hypersensibilité conduisant à une réaction immunitaire aux substances qui ne devraient pas rentrer dans la peau, entrainant ainsi la réaction inflammatoire explosive. Puis, c’est le cercle vicieux : l’inflammation démange, les démangeaisons entrainent une crise de grattage, qui provoque des lésions de grattage, qui altèrent encore plus la barrière cutanée de l’épiderme, etc.

L’eczéma atopique est lié à une prédisposition génétique. Cependant, c’est une maladie en constante augmentation qui peut aussi être associée à des facteurs environnementaux : excès d’hygiène fragilisant la peau, exposition de plus en plus fréquente à des agents allergènes ou irritants tels que la pollution, les additifs alimentaires…

Dermatite de contact allergique ou eczéma de contact : quand le simple effleurement répété provoque une réaction allergique

L’eczéma de contact allergique ou dermatite allergique résulte d’une exposition à un allergène, et est fréquemment lié aux d’activités professionnelles.

Les professionnels du bâtiment et de la santé sont les plus touchés. La cause ? Des contacts réguliers avec des gants en caoutchouc, des métaux (notamment le nickel) des produits chimiques irritants, des solvants, des détergents, voire simplement de l’eau et des savons antibactériens (lors du nettoyage des mains). Lorsque les contacts sont constants, cette affection cutanée se dénomme alors eczéma de contact chronique. Pour diagnostiquer cette forme d’eczéma allergique, les dermatologues réalisent des tests cutanés pour comprendre quelle est l’origine de cette maladie inflammatoire chronique puis à une désensibilisation de cette allergie pour atténuer les symptômes.

Les symptômes sont d’ailleurs les mêmes que l’eczéma atopique : apparition de plaques rouges corrélée à de fortes démangeaisons, apparition de lésions cutanées sous forme de vésicules suintantes et transformation des plaques en croutes lorsque l’envie de se gratter devient inexorable.

L’eczéma de bébé : quand votre bout’chou se démange dès son plus jeune âge

L’eczéma n’est pas cantonné à l’adulte, bien au contraire, malheureusement. L’eczéma du bébé démange votre loulou dès ses premiers mois d’éveil. Cette forme d’eczéma, majoritairement d’origine atopique (héréditaire c’est-à-dire soit de la mère, soit du père, ou les deux) viendra perturber le sommeil de votre loulou, sa qualité de vie, voire son développement dans les cas les  plus sévères.

L’eczéma du nourrisson s’exprime généralement par une peau rugueuse, mais pas forcément une peau sèche (la sécheresse se manifeste fréquemment seulement à partir de deux ans). Attention à la surinfection bactérienne, qui laisse alors place à des lésions ou vésicules.

L’eczéma, une dermatose qui se manifeste à travers des poussées sur différentes parties du corps

Vous vous grattez, oui mais où ? Faisons le point sur les différents types d’eczémas s’exprimant dans différentes parties du corps.

  • L’eczéma des mains : touchant principalement les adultes, cette forme d’eczéma est souvent associée à un contact avec une substance allergique. Elle peut aussi être la conséquence d’une dermatite atopique.
  • L’eczéma du visage : à ne pas confondre avec l’acné, l’eczéma du visage touche autant les bébés (notamment à cause de la bave et de la régurgitation de votre bout’chou), mais surtout majoritairement les adultes. Se présentant sous forme des plaques rouges qui démangent, cette forme d’eczéma se concentre surtout sur les paupières. Les crises sont déclenchées par divers allergènes ou irritants (acariens, produits cosmétiques…), le stress et la fatigue peuvent aussi être des facteurs déclencheurs de cette forme locale d’eczéma.
  • L’eczéma de la bouche : localisé au niveau des lèvres et autour de la bouche, cette forme d’eczéma s’appelle une chéilite eczémateuse. Quand elle est d’origine atopique, le corps médical la dénomme chéilite atopique. Dans le cas d’un eczéma de contact, on parle alors de chéilite de contact : après contact d’un rouge à lèvre, d’un baume, d’un dentifrice, d’un vernis à ongle (car les mains sont régulièrement portées au visage), voire de médicaments. Les symptômes sont les mêmes pour les deux types : des rougeurs, une peau très sèche impliquant une desquamation, gerçures et fissures des lèvres.
  • L’eczéma du cuir chevelu : il s’agit d’une forme d’eczéma qui n’est pas visible mais qui s’avère au quotidien difficile à supporter… car quoi de plus vicieux qu’un eczéma du cuir chevelu ; vous vous grattez facilement la tête et vous appliquez difficilement un soin local pour apaiser les démangeaisons.

Existe-t-il d’autres formes d’eczéma ?

  • L’eczéma variqueux se localise majoritairement sur les jambes, est due à une insuffisance veineuse et touche surtout les patients aux antécédents de varice ou de phlébite.
  • L’eczéma nummulaire se caractérise par des éruptions cutanées en forme de plaques rouges arrondies, ressemblant à des pièces de monnaie.
  • La kératoconjonctivite allergique est une forme d’eczéma accompagné de démangeaisons oculaires, touchant plus souvent les enfants. À surveiller de très près avec votre ophtalmo.

Envie d’en savoir plus sur les différentes formes d’eczéma et ses différents symptômes ? Pourquoi ne pas adhérer à notre association ! 

ÉVÉNEMENT

La Journée Nationale de l'Eczéma est annoncée !

Suivez-nous et rejoignez-nous le 4 juin 2022 pour une journée d'échanges, d'événements ludiques et de sensibilisation !
En savoir plus
close-link