Blog

eczéma froid

Eczéma et froid !

Vous avez peut-être remarqué que vos crises d’eczéma sont plus fréquentes en hiver ?

Cela s’explique en partie par les changements environnementaux : en hiver, l’air est froid et sec à l’extérieur, et à l’intérieur le chauffage assèche l’air ambiant. Cette diminution de l’humidité affecte toutes les peaux, qui deviennent plus sèches. Mais les peaux atopiques, sujettes à l’eczéma, du fait de la grande fragilité de leur barrière cutanée, sont encore plus affectées. La barrière cutanée régule le passage de l’eau depuis l’intérieur vers l’extérieur et inversement. Lorsque l’air est sec, l’eau s’évapore encore plus vite de la peau, surtout si la barrière est fragilisée, et la peau s’assèche et se fragilise beaucoup plus vite qu’en été.

C’est donc contre cette sécheresse qu’il faut lutter en hiver ! Il existe plusieurs solutions pour ça :

  • Renforcez votre barrière cutanée et nourrissez votre peau en appliquant des produits émollients sur tout le corps au moins une fois, voire deux fois par jour.
  • Sur les zones exposées au froid (visage, mains) : glissez un tube d’émollient dans votre sac et appliquez en le plus souvent possible dans la journée.
  • N’oubliez pas vos lèvres, qui sont encore plus touchées par le dessèchement que le reste de votre visage : appliquez plusieurs fois par jour un baume à lèvres émollient
  • Évitez de trop chauffer vos intérieurs : les températures recommandées sont de 19° dans les pièces à vivre et 17° dans les chambres à coucher, sauf si vous avez un nourrisson (22° dans les pièces à vivre et 18° à 20° dans la chambre)
  • Utilisez des humidificateurs pour maintenir une humidité ambiante suffisante en hiver. Attention, respectez scrupuleusement les notices d’utilisation et de nettoyage pour garantir un air sain dans votre maison !

L’aggravation des crises peut aussi être causée par la transpiration due à la superposition de couches de vêtements, ou à l’utilisation de couettes trop chaudes la nuit. Les matières des vêtements d’hiver sont aussi mises en cause dans les crises d’eczéma : la laine qui gratte, les collants, les cols roulés, les matières synthétiques… L’hiver, il vaut mieux continuer à porter des vêtements en matière naturelle et respirante (coton, lin, bambou). Et si vous portez un pull en laine pour vous tenir chaud, pensez à le porter sous un t-shirt à manches longues en coton pour protéger votre peau ! Et pensez à toujours essayer vos pulls avant de les acheter : si c’est déjà inconfortable dans la cabine d’essayage, passez votre chemin ! Et lorsque vous passez du froid de l’extérieur au chaud de l’intérieur, pensez à ôter quelques couches tout de suite pour éviter de transpirer !

En hiver, quoi de mieux qu’un bain bien chaud pour se réchauffer ?

En réalité les bains très chauds entraînent un dessèchement de la peau et peuvent déclencher des démangeaisons importantes. Ils sont donc à éviter ! Mais si vous ne voulez pas vous priver de cet instant de relaxation, soyez raisonnable sur la température de l’eau, ne dépassez pas 38° (en gros, si vous avez du mal à entrer dans votre bain, ou si votre front transpire, c’est trop chaud !). Et pour ajouter une action hydratante et adoucissante à votre bain, versez-y de la poudre d’avoine colloïdale. Enfin, évitez de barboter pendant plus de 15 minutes !

Enfin, selon certaines recherches récentes, la vitamine D pourrait jouer un rôle dans la régulation de l’eczéma, notamment chez les enfants. Or cette vitamine est synthétisée grâce à l’exposition au soleil. Une grande partie de la population  française est donc carencée en vitamine D en hiver ! Cela pourrait expliquer l’aggravation de l’eczéma chez certaines personnes. Pensez à vous supplémenter en vitamine D et à vous exposer au soleil dès que vous le pouvez, même en hiver !

Découvrez dès à présent notre podcast « Eczéma et froid » sur notre chaîne de podcast l’Eczéma dans la peau où nous avons invité François patient et le Dr Nadia Raison-Peyron dermatologue à Montpellier. Une émission réalisée avec le soutien d’Eucérin.

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link