soleilEtiquette

Alors qu’une vague de forte chaleur déferle sur la France, l’Association Française de l’Eczéma émet un message de vigilance et des recommandations à l’attention des 2,5 millions de Français, atteints de toutes les formes d’eczéma (eczéma atopique, eczéma des mains, eczéma de contact). Pour...

Il est important de bien protéger sa peau du soleil lorsque l’on souffre d’eczéma. Nous savons que par ces beaux jours nous sommes tous tentés par le soleil. Ceci dit, ne négligeons pas notre si belle peau puisqu’elle est soumise aux agressions quotidiennes des rayons du soleil, plus puissants en été.

4 questions posées par les patients au Dr Chiaverini du Chu de Nice sur la photothérapie pour soulager l’eczéma – Mars 2015

 – En quoi consiste la photothérapie ? 
La photothérapie est le terme générique pour le traitement de pathologies, souvent dermatologiques, par les rayons ultraviolets (UV). Les UV sont naturellement présents dans le spectre du rayonnement solaire. Il en existe différents types  en fonction de leur longueur d’onde : les UVC très toxiques qui sont arrêtés par la couche d’ozone et n’arrivent pas à la surface de la terre, les UVB et les UVA divisés eux même en UVA1 et 2. La photothérapie est utiliser pour soulager l’eczéma.
– Quelle est la réelle efficacité d’un tel traitement? A quelle fréquence?
L’efficacité de la photothérapie dans l’eczéma a été prouvée par de nombreuses études, mais aucun protocole standardisé n’existe pour cette pathologie. On utilise souvent les même protocoles que pour le psoriasis, à savoir entre 20 et 25 séances à raison de 3 (parfois 2) séances par semaine. Elle est surtout utilisée pour le traitement  des eczémas chroniques mais a aussi montré un certain intérêt dans les poussées aiguës.

 Le soleil a souvent tendance à améliorer un eczéma : la peau est moins sèche, moins rouge, les patients sont souvent plus détendus et cela influe sur leur maladie. Cependant, la saison estivale peut parfois entraîner d’importantes crises, en raison de la transpiration ou de phénomènes de photo-allergie. C’est pourquoi, il est important de ne pas prolonger les séances de bronzage et de ne pas s’exposer entre 12h et 16h.

Les différents conseils à donner aux patients pendant l’été sont issus du bon sens : en premier lieu, il faudra éviter la transpiration grâce au port de vêtements en coton ou en lin, et des douches courtes et fraîches à volonté. L’émollient doit être appliqué quotidiennement mais adapté à la saison : préférer les laits et les émulsions. La protection solaire doit dans tous les cas être optimale surtout chez les jeunes enfants. Pensez également à porter des chapeaux à large bord et des lunettes de soleil.