Blog

crème solaire et eczéma

Comment choisir sa crème solaire lorsque l’on souffre d’eczéma ?

Le soleil arrive en ces premiers jours d’été. La question de la crème solaire et de l’eczéma se pose plus que jamais.

Céline Couteau, enseignante en pharmacie galénique et cosmétologie à la faculté de pharmacie de Nantes (44), est l’une des auteures du blog « Regard sur les cosmétiques ». Elle a co-écrit un livre intitulé « Réponses à 50 questions sur le soleil et la peau » aux éditions Le Moniteur des Pharmacies. Elle a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions et nous l’en remercions !! Comment choisir sa crème solaire lorsque l’on souffre d’eczéma ?

L’eczéma et le soleil sont-ils amis ou ennemis ?

Contrairement aux idées reçues, le soleil et l’eczéma sont des ennemis. En cas d’eczéma, la peau est fragilisée et joue moins bien son rôle de barrière vis-à-vis des allergènes, des irritants mais aussi du soleil.  Certaines personnes peuvent trouver que l’exposition solaire améliore l’état de leur peau mais il semblerait que l’amélioration soit seulement temporaire. Une fois l’exposition terminée, on assiste parfois à un rebond de l’eczéma et surtout le soleil ne résout pas le problème de fond qui est l’altération de la barrière cutanée. Il se passe à peu près la même chose dans l’acné par exemple : les boutons s’atténuent en été et reviennent en force en septembre !

Dans ce cas, pourquoi la photothérapie est-elle un traitement possible de l’eczéma ? Des patients sont tentés de s’exposer sans protection solaire pour « mimer » les séances de photothérapie…

La photothérapie n’a rien à voir avec l’exposition solaire. Dans la photothérapie, on sélectionne quelques longueurs d’onde qui vont être efficaces sur l’inflammation de la peau. Les séances durent quelques minutes et s’effectuent toujours sous contrôle médical.

Ne pas se protéger du soleil est une erreur, le phénomène de cancérogenèse est le même pour tous ! Il faut rappeler que le soleil est dangereux et à l’origine de cancers graves, parfois mortels. Il faut s’en protéger dès l’enfance pour éviter de développer un cancer cutané à plus long terme.

Les patients atopiques disent souvent « être allergiques à tout » et privilégient les solaires minéraux, est-ce une bonne idée ?

Pas du tout. Un produit de protection solaire 100% minéral sera toujours moins efficace qu’un solaire qui combine des filtres minéraux et des filtres organiques appelés improprement filtres chimiques. C’est une notion essentielle à garder en tête au moment de l’achat. Cela semble improbable d’être réellement allergique à l’ensemble des filtres organiques, il y en plus d’une vingtaine !

Y a-t-il des ingrédients à éviter ?

Certains filtres solaires comme l’oxybenzone (un filtre à spectre large presque totalement absents des produits fabriqués en France) ou l’octocrylène (un filtre UVB retrouvé encore fréquemment dans les produits du commerce) sont reconnus comme étant allergisants. Eviter les parfums et l’alcool. Les formules adaptées aux enfants sont souvent plus sûres d’emploi, sans parfum, sans alcool, sans allergènes : elles conviendront aussi bien aux enfants qu’aux adultes atopiques.

En cas de réaction allergique à un produit de protection solaire que faire ?

Le produit de protection solaire idéal ne pénètre pas dans la peau et reste en surface. Or en surface se trouvent les cellules cornées qui sont des cellules mortes : aucun risque d’allergie.

Pour qu’il y ait une réaction allergique, le produit de protection solaire doit atteindre d’autres cellules situées plus profondément dans la peau. Des ingrédients comme l’alcool jouent le rôle d’exhausteurs de pénétration, c’est-à-dire qu’ils favorisent la pénétration du produit dans la peau et donc l’apparition d’éventuelles réactions allergiques.

Dans tous les cas, direction, le dermato !! Il ne faut pas faire son diagnostic soi-même, sinon on risque d’éviter certains filtres ou certains produits de protection solaire qui sont efficaces, sous prétexte que l’on a eu, un jour, une rougeur au moment de l’application… Parfois ce sont seulement des coups de soleil ! Le dermatologue aide à faire la part des choses.

Les  filtres les plus récents ont une excellente tolérance.

Comment appliquer sa crème solaire quand on souffre d’eczéma ?

Il faut appliquer le produit de protection solaire en couche généreuse, sur l’ensemble du corps et du visage, y compris sur les plaques d’eczéma s’il y en a. Renouveler toutes les deux heures et après chaque baignade.

En fin de journée, penser également à l’eau thermale pour rafraichir et apaiser, et appliquer un émollient. En vacances, il ne faut pas perdre le réflexe de prendre soin de sa peau au quotidien.

 

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link