travailEtiquette

Pour la très grande majorité des candidats, l’entretien de recrutement est un événement anxiogène. En outre, lorsque l’on souffre d’eczéma, nous sommes d’autant plus inquiets de l’impact que la maladie pourrait avoir sur notre candidature. Doriane Fournaise, directrice des ressources humaines, nous apporte son éclairage sur l’eczéma et la recherche d’emploi.

 

Comment gérer eczéma et recherche d’emploi ?

Il est normal de sentir une certaine pression avant un entretien, c’est signe que l’on est concerné par l’enjeu. Pour autant, il est indispensable de mettre tout en œuvre afin que ce stress naturel et sain demeure un facteur de stimulation et ne se transforme pas en une angoisse limitante. Découvrez nos conseils sur l’eczéma et la recherche d’emploi.

Il convient donc, d’une part, de se préparer de manière adéquate. Et d’autre part, d’être clair avec soi-même sur la question de la place que l’on souhaite donner à l’eczéma au cours de l’échange avec le recruteur.

Tout d’abord, concernant la question de la maladie, il est nécessaire de rappeler que les informations demandées à un candidat lors d’un recrutement doivent uniquement permettre d’évaluer ses compétences.

Le recruteur n’est par conséquent pas en droit de poser des questions injustifiées sur la vie privée. Notamment si les informations demandées peuvent constituer un motif de discrimination. Ce qui est le cas des questions relatives à l’état de santé.

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link