Blog

7ème Journée Nationale de l’Eczéma

L’eczéma et la Covid-19 que nous subissons depuis plus d’un an, ont finalement quelques points communs : la maladie et la pandémie sont omniprésentes dans notre esprit, elles dictent nos gestes quotidiens et isolent des proches, des camarades d’école, des collègues, elles affectent le moral, obligent à s’organiser autrement… toutes deux empêchent beaucoup de choses !

Pour les patients atteints d’eczéma, le contexte de Covid-19 qui s’éternise est vécu comme une double peine, avec le port du masque et l’usage répété du gel hydroalcoolique aux conséquences délétères sur la peau. Nombreux sont les patients atteints d’eczéma qui, depuis plus d’un an, voient leur état de santé se détériorer.

Fidèle à son engagement au service des patients, l’Association Française de l’Eczéma organise sa 7e Journée Nationale de l’Eczéma, le samedi 5 Juin 2021. Gratuite et ouverte à tous, cette
journée d’information, de prévention et d’échanges, structurée autour de conférences interactives et d’ateliers pratiques, aura lieu cette année encore en direct et en digital. En toutes circonstances, l’Association Française de l’Eczéma reste mobilisée pour les 2 500 000 Français concernés par la maladie et leurs proches.

Cette nouvelle édition sera notamment l’occasion de faire le point sur les nouveaux traitements et d’aborder pour la première fois, le thème de l’eczéma à l’école et du handicap professionnel lié à l’eczéma, car l’amélioration de la qualité de vie des patients et leur inclusion dans la société est au coeur de nos priorités.

Dès la maternelle, la maladie peut différencier, voire isoler, un jeune malade de ses camarades, avec des dispenses qui s’accumulent pour le sport (piscine, athlétisme…), pour certaines sorties ou activités (découverte de la ferme…), avec parfois des menus spécifiques à la cantine, ou bien encore, pour les cas plus sévères, des aménagements pour les examens (tiers temps). Certains jeunes sont en grande souffrance, avec des problèmes de sommeil liés aux démangeaisons nocturnes, qui perturbent ensuite la concentration à l’école. Le parcours scolaire et la poursuite des
études sont en jeu.

A l’âge adulte, l’eczéma peut aussi être un fardeau au travail. Discriminations à l’embauche, arrêts de travail successifs, stigmatisation… Beaucoup ignorent que dans certains cas, l’eczéma peut être reconnu comme une maladie professionnelle. A ce titre, la reconnaissance officielle de la maladie ouvre des droits comme l’accès à des formations et à des emplois adaptés.

Pour autant, les patients doivent garder confiance ! Des solutions existent pour améliorer le quotidien et l’arsenal thérapeutique se diversifie de plus en plus.

Retrouvons-nous pour en parler, en direct, le samedi 5 juin ! Inscription encore possible : ici

Découvrez la programmation de la Journée Nationale de l’Eczéma 2021 en vidéo !

 

Suis le journal de la course !

Je visionne sur YouTube
Tous les jours à 19h30 un nouvel épisode !
close-link