pruritEtiquette

L’Association Française de l’Eczéma souhaite en toute indépendance, vous faire part d’un nouvel essai clinique. Qu’est-ce que l’étude Arcadia ? L’étude Arcadia est une étude de recherche clinique visant à déterminer si un médicament à l’étude appelé Nemolizumab pourrait aider les personnes atteintes d’eczéma modéré à sévère...

La majorité des patients souffrant de dermatite atopique sont également touchés par des démangeaisons intenses. L’Association Française de l’Eczéma vous propose des solutions  et techniques anti-grattage, pour améliorer votre quotidien.

Voici quelques conseils et techniques anti-grattage pour combattre les démangeaisons dans la dermatite atopique. Comme vous le savez, il est important de s’occuper l’esprit pour vaincre cette sensation désagréable de démangeaisons. Vous gratter vous soulagera dans un premier temps, mais vos plaques d’eczéma risqueraient de s’aggraver ensuite.

Les démangeaisons apparaissent très souvent le soir. L’esprit n’étant plus occupé, les démangeaisons se réveillent. Il faut ainsi s’occuper l’esprit, pour réussir à penser à autres choses. Mais, cela n’est pas toujours possibles; sachez que le froid permet de calmer le plus souvent les démangeaisons. En effet, certains patients vont jusqu’à mettre leur tee-shirt au réfrigérateur en  été.

Les démangeaisons concernent une personne sur trois en France. Le Pr Misery du Chu de Brest, nous aide à mieux comprendre les démangeaisons dans la dermatite atopique.

Pour comprendre les démangeaisons dans la dermatite atopique, il faut savoir que le prurit se définit comme une sensation désagréable accompagnée d’un besoin de grattage, que celui-ci ait lieu ou non. C’est donc le terme médical pour parler de démangeaison. Il est toujours présent au cours de la dermatite atopique et fait donc partie de la définition-même de la maladie. Pourtant, il est assez peu étudié alors qu’il s’agit d’une souffrance tout autant que la douleur. Son impact sur la qualité de vie des patients est majeur. Il persiste souvent alors que les lésions d’eczéma ont disparu.

Les démangeaisons sont très importantes dans la dermatite atopique. Le Pr Misery du Chu de Brest, nous explique les mécanismes du prurit.

Il faut bien comprendre que les mécanismes du prurit, cette démangeaison est une sensation et que sa perception n’est possible que grâce au système nerveux. Il existe même des cas où le prurit n’est pas du à des maladies de la peau comme la dermatite atopique mais à des maladies du système nerveux : c’est le prurit neuropathique.

                Dans la peau (derme et épiderme), il existe un fin et dense réseau de terminaisons nerveuses, qui sont autant de capteurs permettant l’un de nos 5 sens : le toucher. Ces terminaisons nerveuses appartiennent à des neurones qui ont leur corps cellulaires près de la moëlle épinière et dont l’assemblage constitue les nerfs sensitifs. Il y a ensuite un deuxième neurone qui conduit l’information tout le long de la moëlle épinière (qui est située au milieu des vertèbres qui la protègent) jusqu’au cerveau.

L’Association Française de l’Eczéma et le Pr Laurent Misery du Chu de Brest avaient lancé en janvier 2015 une enquête nationale, pour mieux comprendre les démangeaisons dans la dermatite atopique.

Les résultats de l’enquête nationale sur les démangeaisons dans la dermatite atopique sont arrivés. L’objectif de l’étude était de mieux préciser les caractéristiques du prurit (les démangeaisons) au cours de la dermatite atopique. Entre juin 2015 et mars 2016, les personnes atteintes d’eczéma pouvaient remplir un questionnaire sur Internet. Le lien était donné par le biais de l’Association Française de l’Eczéma. Le questionnaire s’intéressait au type d’eczéma (dermatite atopique, eczéma de contact, etc.), à la  sévérité de la dermatite atopique (évaluée par le PO-SCORAD), et aux caractéristiques du prurit (avec notamment le questionnaire validé 5D Itch Scale).

Les démangeaisons constituent un problème majeur dans l’eczéma. C’est pourquoi, il est important de trouver des solutions pour luter contre ses crises de démangeaisons.

En éducation thérapeutique on parle de la « boîte magique anti-grattage ». Cette boite à faire soi-même est constitué de différents produits de récupération : de spray d’eau thermale, de packs de froid, de galets ramassés sur la plage et décorés par l’enfant, de roulette de massage, d’éventail, de boule antistress, de cuillères, de doudou par exemple. C’est une source d’alternatives au grattage, les enfants comme les adultes peuvent participer à son élaboration et s’en servir à tout moment.

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link