Blog

eczéma et activité sportive

Témoignage : Eczéma et activité sportive

La pratique d’une activité sportive devenir compliqué lorsque l’on souffre d’eczéma. Dorian, malade et membre de notre association, témoigne sur son expérience.

 

Pour toi, asthme, eczéma, psoriasis, est le triplé gagnant quand tu pratique une activité sportive, non?

Ces trois maladies (car oui se sont des maladies et pas juste une légère sécheresse par exemple pour l’eczéma), sont des maladies chroniques. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas de traitements qui vont guérir ces maladies. Ils vont calmer les symptômes, les atténuer mais en aucun cas la maladie ne sera guérie. Pour autant, doit on oublier toute activité sportive ?
Qui dit maladie chronique dit pas de traitement définitif… Malgré à ce constat, nous ne pouvons pas vivre sous une cloche durant toutes ces années. Je prends l’exemple de l’asthme. Chez moi il est d’origine allergique et donc lors des périodes polliniques, je ne reste pas chez moi enfermé à attendre que la saison se termine. Je ne m’interdis rien, la maladie s’adapte à moi. J’ai pour habitude de dire que ce n’est pas à la maladie de dicter ton quotidien mais à toi de dicter le quotidien à ta maladie.

Et le sport dans tout ça, comment le concilier avec la dermatite atopique ?

C’est facteur d’évasion !
Évidemment, on ne part pas tête baissée si on n’a pas eu un minimum d’entrainement avant.
Pour ma part je cours, je fais du running. Je reviens d’ailleurs à l’instant où j’écris ces lignes d’une session de 9 kilomètres à la fraiche !
La pratique d’un sport est essentielle pour la prise en charge de l’asthme, ce qui permet de muscler mes muscles respiratoires et ainsi d’améliorer ma capacité respiratoire, afin d’être le moins essoufflé au quotidien.
Mais, ce n’est pas toujours facile quand l’eczéma vient s’ajouter à cela. Notamment en hiver, où j’ai un eczéma assez prononcé, au niveau des mains, des sourcils, du psoriasis, sur les genoux… La transpiration me donne des démangeaisons, des sensations de brûlures. (Un peu plus qu’en temps normal en fait.)
Mais, hors de question pour moi de m’arrêter ici. Il faut s’armer d’astuces que tu peux trouver auprès d’autres personnes atteintes des mêmes pathologies que toi, auprès d’associations mais aussi des professionnels de santé.
Moi, avant de commencer le sport, je bois beaucoup, cela permet d’hydrater les muscles, mais aussi la peau.
Pour ce qui concerne la tenue, tu peux te procurer une tenue adaptée qui aide à l’évacuation de la transpiration, cela évitera que ça colle sur la peau et que ça démange.
A la fin de l’effort, il est important de prendre une douche afin d’enlever au maximum les traces de transpiration qui se sont déposées sur la peau et qui peuvent donc brûler. Il est important de faire attention à la manière dont tu t’essuies la peau. Souvent on prend la serviette et on frotte assez énergiquement… le mieux et de tapoter la peau, c’est plus long, mais ta peau te remerciera.
Si après cela tu as encore des sensation de brûlures aux mains par exemple, tu peux y déposer un glaçon, le froid permettra d’atténuer cette sensation.
En conclusion, il y a un tas de palettes de solutions qui existent pour faire de l’activité physique avec un asthme, un eczéma, ou toutes maladies chroniques qui existent. Tu ne dois pas t’enfermer, tu dois en parler à des amis, des médecins, des associations, c’est primordiale pour toi mais aussi pour la maladie! C’est bon pour le moral!
Découvrez dès à présent, le témoignage de Dorian en vidéo sur notre chaîne Youtube !
Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link