Blog

eczéma et urticaire

Eczéma et urticaire : comment reconnaître ces deux maladies inflammatoires de la peau

Les démangeaisons gâchent la vie des personnes atteintes d’eczéma, nous avons traité régulièrement sur notre blog des différentes formes d’eczéma et avons apporté nos conseils. Une autre maladie inflammatoire de la peau démange et cause bien des désagréments : l’urticaire. L’Association Française de l’Eczéma vous propose de faire le point sur cette autre forme d’inflammation de la peau qui se présente sous forme de poussées. Son traitement, comment la soulager et ses éléments de comparaison avec l’eczéma : on fait le point.

L’urticaire, qu’est-ce que c’est ?

L’urticaire est une dermatose se manifestant généralement par des éruptions cutanées sous forme de plaques rouges (ou papules), se trouvant sur la couche superficielle de l’épiderme, de forme arrondie, et en relief et enfin s’accompagnant de fortes démangeaisons. Les plaques d’urticaire peuvent parfois ressembler à des piqures d’orties, à l’origine de son appellation (l’ortie est un genre de la famille des urticacées).

L’urticaire est une maladie de peau qui s’exprime par des crises inflammatoires, comme pour les personnes atteintes par des poussées d’eczéma. Pouvant ressembler à des poussées d’eczéma, les crises d’urticaire peuvent être localisées ou au contraire s’étendre sur tout le corps. La cause ? La réaction inflammatoire est due à l’activation d’une cellule immunitaire : le mastocyte. Les crises sont dues à différents facteurs : stress, frottement, soleil (urticaire solaire), température ou transpiration (urticaire cholinergique), allergie alimentaire… des causes variées ressemblant fortement à celles de l’eczéma.

Les différentes formes d’urticaire

Deux formes d’urticaire prédominent : les urticaires allergiques et celles d’origine non allergique. 

  • L’urticaire allergique est une forme rare d’urticaire : la réaction cutanée est associée au contact d’un allergène. Nécessitant un passage aux urgences dans les formes les plus sévères, l’urticaire allergique peut conduire à un choc anaphylactique, voire à un œdème de Quincke s’appelant également angio-œdème. Il implique des anticorps spécifiques d’un allergène (IgE) responsable de cette réaction allergique explosive. Le système immunitaire est donc responsable et provoque des réactions cutanées fulgurantes et pouvant s’avérer dangereuses.
  • L’urticaire non allergique est quant à elle une forme touchant environ 2 % de la population. Concrètement, il s’agit d’une fragilité des mastocytes cutanés rendant les personnes hypersensibles à des stimuli non allergiques comme le stress, les changements de température, certains aliments, l’usage de certains médicaments… On distingue par ailleurs trois sous-groupes d’urticaires non allergiques :
  • L’urticaire aiguë se déroule avec une unique poussée, durant entre quelques heures à plusieurs jours. La poussée d’urticaire peut se déclencher une nouvelle fois plus tard. Les rougeurs sont localisées de façon anarchique et changent régulièrement de localisation.
  • L’urticaire chronique est une dermatite chronique inflammatoire se répétant quotidiennement ou tous les 2 ou 3 jours. La crise peut durer environ six semaines. L’éruption cutanée n’est pas l’unique symptôme, ce type d’urticaire s’accompagne de douleurs abdominales et articulaires. Attention, les urticaires chroniques ne sont pas d’origine allergique. Cette maladie inflammatoire de la peau s’estompe au bout de quelques mois ou années.
  • L’urticaire récidivante ou récurrente qui, comme son nom l’indique, récidive plusieurs semaines à un mois après la dernière crise, après des crises s’étendant sur plusieurs semaines.

Dermatite de contact allergique VS urticaire allergique

La dermatite de contact ou eczéma de contact est une inflammation qui se manifeste après contact avec la peau d’un allergène. Comment bien distinguer un eczéma de contact d’une urticaire allergique ? À première vue, les plaques rouges et les démangeaisons sont des symptômes correspondant autant à l’eczéma de contact qu’à l’urticaire allergique. La différence ? Contrairement à l’urticaire, l’eczéma se caractérise par l’apparition de petites vésicules remplies d’eau qui suintent quand on les gratte, entrainant la formation de croûtes.

Enfin, l’urticaire allergique comme l’eczéma de contact nécessite un diagnostic. Comment ? À travers un bilan allergologique : tests épidermiques (on teste une cinquantaine de substances allergènes sur la peau et votre médecin ou dermatologue analyse ensuite les résultats) et analyse sanguine.

Urticaire VS eczéma : comment soulager les démangeaisons ?

  • Les démangeaisons peuvent être atténuées grâce à l’eau froide, et ce, que vous soyez atteint d’urticaire ou d’eczéma. Exit les bons bains chauds, surtout en cette période hivernale.
  • Si vous êtes d’un tempérament stressé, un des facteurs de l’urticaire et de l’eczéma, la relaxation ou la méditation peuvent vous aider à atténuer la sensation de démangeaison. Keep cool, votre peau ne pourra que vous remercier.
  • Enfin, alliez la zen-attitude à une eau qui vous fera du bien grâce à une cure thermale. Cette aqua-thérapie s’avère bénéfique pour les maladies inflammatoires de la peau comme l’urticaire et l’eczéma.

Urticaire VS eczéma : comment traiter ces maladies de peau ?

  • Pour l’eczéma, le traitement de fond est une hydratation quotidienne de la peau avec des émollients, car la peau des personnes atteintes par toute forme d’eczéma (dermatite atopique, eczéma du visage ou eczéma des mains… pour ne citer que quelques formes d’eczémas) est sèche, voire très sèche, un facteur aggravant les poussées d’eczéma. Les crèmes à base de cortisone (dermocorticoïdes) sont le traitement de bases des crises inflammatoires d’eczéma.
  • La crise d’urticaire régresse spontanément la plupart du temps, mais peut se traiter par la prise d’antihistaminiques. Ces médicaments administrés généralement par voie orale doivent être pris en continu pendant plusieurs semaines à plusieurs mois, en cas d’urticaire chronique et pas seulement au moment des poussées.

L’Association française de l’Eczéma vous propose régulièrement des actus sur son espace blog : si vous avez des questions pour distinguer une urticaire d’un eczéma, n’hésitez pas à nous contacter ! 

Comprendre la dermatite atopique

Recevez votre BD sur la dermatite atopique

Si vous souhaitez recevoir notre bande dessinée pour adulte sur l'eczéma, n'hésitez plus !
Pour toute adhésion, une BD est OFFERTE !
COMMANDER
close-link