Blog

tatouage et eczéma

Peut-on avoir un tatouage si l’on souffre d’eczéma ?

Eczéma et tatouage : est-ce possible et que peut recommander votre dermatologue ? Contrairement au psoriasis, maladie inflammatoire de la peau qui se présente sous forme de poussées inflammatoires comme l’eczéma, pour laquelle le tatouage est fortement déconseillé, il n’est pas contre-indiqué de se faire tatouer quand on est atteint par une des nombreuses formes d’eczémas (eczéma atopique, eczéma de contact…). Néanmoins, nous vous conseillons de prendre plusieurs précautions que nous vous détaillons ici.

Eczéma et tatouage : bien choisir son tatoueur

Que l’on soit touché par une maladie de peau comme l’eczéma ou l’urticaire, ou que l’on ait une peau saine, se faire tatouer n’est pas un acte anodin. Le tatouage consiste en une effraction de la barrière cutanée de la peau : des aiguilles transpercent votre derme pour y laisser une goutte d’encre. Il est important de bien choisir son tatoueur, un tatoueur professionnel déclaré en préfecture et travaillant dans un salon aseptisé. Un bon tatoueur utilise une aiguille stérile, à usage unique et des gants à usage unique également, selon les normes d’hygiène du syndicat des artistes tatoueurs.

Quels sont les risques de me faire tatouer si je suis atteint d’eczéma ?

Que vous soyez atteint par une dermatite atopique, une dermatite de contact ou toute autre forme d’eczéma, même s’il est possible de se faire tatouer en toute sécurité, le risque zéro n’existe pas. Voici quelques symptômes pouvant survenir si vous vous faites tatouer et que vous êtes sujet à de l’eczéma :

  • Certains adeptes du tatouage qui sont touchés par une forme d’eczéma peuvent constater que leur peau est légèrement enflammée et inégale. Ce désagrément peut disparaître si le protocole de soin du tatoueur est respecté.
  • Des chéloïdes peuvent apparaître sur votre peau : ce sont des bosses, non dangereuses mais inconvenantes. Pas de paniques, elles disparaissent rapidement.
  • Un symptôme que vous ne connaissez que trop bien : des démangeaisons et des rougeurs peuvent apparaître dans la zone autour du tatouage. Appliquez un soin hydratant pour apaiser les démangeaisons.

Attention à l’allergie à l’encre de tatouage

Un élément clé du tatouage  peut  engendrer une réaction allergique si vous êtes touché par une dermite de contact ou eczéma allergique : les substances composant les encres du tatouage auxquelles vous pouvez être hypersensibles sans le savoir.

Les encres de tatouage sont d’ailleurs dans le collimateur de l’Union européenne. Depuis janvier 2022, plus de 27 pigments sont interdits par principe de précaution sanitaire, jugés toxiques. La question reste en débat. Le Syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT) jugeant cette décision exagérée et remettant en cause la décision sanitaire établie sur une évaluation de l’ECHA (European Chemicals Agency), fondée, selon le SNAT, sur des règles applicables aux produits cosmétiques.

Pas de panique, faire un tatouage reste un plaisir qui reste sécure, l’utilisation de certaines couleurs comme le rouge et le vert ne sera seulement plus possible. Les possibilités restent cependant nombreuses pour réaliser le tatouage de vos rêves même si vous êtes touché par une maladie dermatologique comme l’eczéma.

La solution : des encres adaptées aux personnes ayant des problèmes de peau

Une question se pose : comment s’assurer que l’encre de votre futur tatouage ne va pas vous provoquer une nouvelle poussée d’eczéma accompagnée de ses insupportables démangeaisons et de ses plaques rouges ? Comment s’assurer qu’une inflammation ne pointera pas le bout de son nez au contact avec l’allergène composant une encre de tatouage ? En effet, une poussée inflammatoire rendrait la cicatrisation de votre tatouage périlleuse. La solution : opter pour des encres spéciales peaux sensibles (sans métaux lourds type Chrome ou Nickel, avec des pigments végétaux…), adaptées aux personnes atteintes d’eczéma.

Faites vos recherches en amont avant de faire votre tatouage, puis rendez-vous dans votre salon de tatouage. Demandez à votre artiste tatoueur s’il possède cette encre dénuée de substances allergènes. S’il n’en a pas dans ses stocks, invitez-le à en commander pour vous. Vous pouvez également demander à consulter la fiche de données de sécurité de l’encre utilisée, pour vérifier sa composition, voire la montrer à votre dermatologue ou allergologue. En effet, une encre conçue pour les peaux sensibles (peau atopique, peau sèche voire très sèche) réduira vraiment vos risques de poussées d’eczéma. L’utilisation de pigments adaptés vous évite effectivement des réactions allergiques ou des éruptions cutanées, contrairement aux encres grand public qui peuvent engendrer une poussée d’eczéma. Pensez aussi à vérifier avec votre tatoueur la composition de son papier transfert : s’il contient de la lanoline, il peut être très allergisant.

Soyez transparent(e) avec votre médecin et votre artiste tatoueur

En guise de prochain conseil primordial : il est important d’informer autant votre médecin de votre projet artistique que votre tatoueur  de confiance que vous avez une maladie de peau chronique. L’un saura vous aiguiller (c’est le cas de le dire) sur des conseils dermatologiques avant de vous lancer, quand l’autre saura vous accompagner dans votre projet de tatouage, avec une attention toute particulière à vos problèmes de peau. Votre tatoueur a sûrement l’habitude de travailler avec des personnes aux différents types de peau, il aura bon nombre d’informations et de conseils à partager avec vous sur l’eczéma et le tatouage. 

Soyez transparent avec lui : par exemple, si vous êtes allergique à des crèmes cosmétiques, il doit en être averti. Cela pour prévenir d’éventuelles allergies aux crèmes cicatrisantes et produits désinfectants utilisés pendant la période de cicatrisation du tattoo.

Écoutez les consignes de votre tatoueur pour un tatouage en toute sécurité

Ça y est, c’est le grand jour, vous vous faites tatouer pour la première fois. Vous veillerez bien évidemment à ne pas être en plein crise d’eczéma actif. En effet, les tatouages sont à proscrire lors du traitement à base de dermo corticoïdes, présentant un réel risque d’infection. Si vous êtes en pleine poussée, décalez tout simplement votre RDV à plus tard.

Tout est OK, vous n’êtes pas en phase inflammatoire, alors allongez-vous sur le fauteuil dédié à la séance. Et restez zen. Le stress peut accompagner une poussée d’eczéma, ce qui serait fâcheux en plein milieu de la séance. Le tatoueur vous mettra de toute façon dans une ambiance agréable, avec de la musique au choix.

Suivez à la lettre les consignes de soins de votre artiste tatoueur, qui change selon les salons mais reste substantiellement la même : après avoir conservé le pansement pendant 24 h, procédez à un nettoyage en douceur avec un linge humide puis apposez la pommade spéciale conseillée par votre tatoueur, adaptée à votre peau. Hydratez régulièrement votre peau comme vous avez l’habitude de le faire, ça ne fera pas de mal à votre barrière cutanée. Une dernière consigne : pas de plongeon dans la piscine, dans l’eau de mer ni de bain de soleil. Une idée : faites votre tatouage cet hiver !

Cet article vous a plu ? Nous vous invitons à découvrir nos actualités pour vivre avec votre eczéma au quotidien. Un eczéma qui nous colle à la peau, alors pourquoi ne pas marquer la vôtre par un tatouage qui vous fait tant rêver ?

ÉVÉNEMENT

La Journée Nationale de l'Eczéma est annoncée !

Suivez-nous et rejoignez-nous le 4 juin 2022 pour une journée d'échanges, d'événements ludiques et de sensibilisation !
En savoir plus
close-link