Blog

PEAUsitive race, la course solidaire de l’association Française de l’Eczéma

Cette année et pour la première fois dans l’histoire de l’Association Française de l’Eczéma, nous organisons notre première course solidaire 100% à distance !

Cette mobilisation solidaire « la PEAUsitive Race » aura lieu le 25, 26 et 27 septembre 2020 afin de faire connaitre l’eczéma et ses atteintes oculaires associées au grand public en faisant le plus de kilomètres. Également, nous souhaitons à travers cet événement unique continuer à sensibiliser le plus grand nombre sur les impacts insoupçonnés de cette maladie qui concerne aujourd’hui plus de 2,5 millions de Français.

Lors de cette course, trois formats seront à dispositions des participants :

  • De la course à pied (un 5km ou 10km)
  • Du VTT (un 15km ou un 27km)
  • De l’Aviron (un 1000m ou un 2000m)

 

Devenez-partenaires de notre course « La PEAUSITIVE RACE », être partenaire c’est donner de la voix aux malades. 

Eczéma et sport, notre combat : lever les tabous !

L’Eczéma a des impacts insoupçonnés, c’est une maladie affligeante, parfois douloureuse qui impact énormément le quotidien des malades (physique, psychologie…). Entre autres, la pratique d’une activité physique s’accompagne souvent d’un phénomène de transpiration et celle-ci peut être responsable de désagréments (picotement, brûlure, etc.). Ainsi, les patients atteints de dermatite atopique, comme généralement toutes les personnes atteintes de dermatoses chroniques, ont tendance à délaisser le sport.

Comme l’explique le Pr Laurent Misery, Chef du service de dermatologie du CHU de Brest, « Les raisons principales sont d’une part la crainte de la stigmatisation (ou la stigmatisation réelle) d’une part, et d’autre part le côté envahissant de la maladie. En effet, le sport étant souvent pratiqué en public, les patients craignent d’avoir des remarques ou simplement des regards négatifs sur leur peau et hélas cela peut effectivement arriver. Par ailleurs, vivre avec une dermatose chronique suppose des traitements contraignants et fatiguant qui peuvent conduire à réduire les activités de loisirs, dont le sport.

Le sport est aussi souvent associé aux démangeaisons. En effet, la chaleur générée par l’activité

sportive, le frottement avec les vêtements lié aux mouvements peuvent induire des plaques et/ou aggraver un prurit déjà présent. Pourtant, le sport peut être très bénéfique pour lutter contre l’eczéma et contre le prurit. En effet, avoir une activité peut permettre d’oublier le prurit pendant qu’on la pratique. À plus long terme, les effets du sport sont favorables sur la régulation de l’immunité. Sur le plan psychique, ils sont très favorables, en permettant d’être plus détendu et plus épanoui sur le plan personnel, ce qui est bénéfique pour diminuer l’intensité de l’eczéma. »

Trois jours pour se dépasser, de chez soi !

Dans le contexte actuel, l’Association a dû se réinventer sur tous les points, en effet le COVID-19 ne nous permettant pas de nous rencontrer et pour continuer à fédérer tout en respectant les contraintes sanitaires en vigueur nous invitons chaque participant à réaliser le ou les courses de son choix à la maison dans un délai imparti de 3 jours.

Cette course a pour but de prouver à tous les malades que la dermatite atopique n’est plus un frein, mais un moteur de dépassement de soi !

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link