Blog

résolutions eczéma

Nos 10 bonnes résolutions pour mieux vivre avec l’eczéma en 2022

Nos 10 bonnes résolutions pour mieux vivre avec l’eczéma en 2022

Bienvenue 2022 ! On vous a concocté une liste de bonnes résolutions pour mieux vivre avec l’eczéma cette année ! Promis, on s’y tient pour une relation apaisée avec sa peau !

1/J’hydrate ma peau tous les jours

C’est indispensable pour réparer la barrière cutanée qui fait défaut quand on a de l’eczéma. Pour une peau plus forte, mieux protégée et plus souple, même si c’est contraignant, on s’y tient et on se tartine à l’émollient ! Pour plus de confort, on adapte la texture à la saison et/ou à l’état de sa peau : un lait ou une crème en été ou quand la peau est un peu moins sèche, un baume ou un cérat pour l’hiver ou la peau très sèche.

2/Je consulte un dermatologue ou un médecin

L’eczéma est une maladie inflammatoire chronique pas facile à gérer. Alors même si on a l’impression que quoi qu’on fasse, les crises reviennent, c’est important de consulter régulièrement, d’autant plus que de nouveaux traitements sont disponibles depuis peu, et que de nombreux autres vont arriver très bientôt !

3/J’écoute ma peau

Pollens, acariens, poils d’animaux, aliments, climat, stress… Les facteurs qui déclenchent les crises sont très nombreux … Pas facile de s’y retrouver ! Pour vivre au mieux avec l’eczéma et limiter les crises, on reste attentif aux réactions de sa peau (échauffements, picotements, rougeurs, démangeaisons… autant de signes qui annoncent une crise !), et on joue les enquêteurs pour débusquer les facteurs déclenchants. Petit à petit, on peut anticiper !

4/Je fais du sport

Bouger tous les jours est indispensable pour se maintenir en bonne santé, d’autant plus si on a une maladie chronique, car le sport aide à lutter contre le stress, et il défoule ! On en a bien besoin quand on lutte au quotidien contre les plaques et les démangeaisons ! Mais la transpiration est aussi le pire ennemi des peaux atopiques : ça brûle, ça pique, ça démange et ça peut déclencher une crise. Alors on prévoit un spray d’eau thermale, une serviette douce pour s’éponger régulièrement, des vêtements qui laissent la peau respirer, et on se douche et se crème juste après la séance !

5/Je prends soin de mon moral

L’eczéma entraîne un mal-être, une déprime, voire une dépression chez près de la moitié des patients. C’est légitime car l’impact sur la qualité de vie est énorme, et ça ne doit pas être pris à la légère ! Alors on n’hésite pas à en parler autour de soi, et à se faire aider si besoin. Psychologues si on a besoin de parler, ou sophrologues, art-thérapeutes, par exemple, si on préfère une thérapie moins conventionnelle.

6/Je prends soin de mes vêtements

Pas facile de se sentir bien dans ses vêtements avec de l’eczéma ! Alors on privilégie la qualité à la quantité : on préfère les matières douces qui laissent la peau respirer, comme le coton ou le lin, et on évite les matières synthétiques qui font transpirer. Et on ne porte pas de laine à même la peau ! Enfin, on lave son linge avec une lessive hypoallergénique, et sans adoucissant (qui peut laisser de résidus irritants dans le linge). Et dernière bonne résolution : on lave ses vêtements neufs avant de les porter, pour éliminer les résidus de colorants ou autres substances irritantes ou allergisantes.

7/Je me transforme en féé du logis

On fait le ménage régulièrement pour éliminer les poussières, on protège sa literie avec des housse anti-acariens, on change les draps toutes les semaines et on les lave à 60°. On aère quotidiennement (tôt le matin en période de pollens) et on ne chauffe pas trop. Et pour le bien de notre peau et de la planète, on choisit des nettoyants ménagers les plus sains possible : vive le savon noir et le vinaigre blanc !

8/Je prends soin de mon alimentation

Comme le sport, une alimentation saine est indispensable pour la santé, d’autant plus quand on a une maladie inflammatoire. On évite donc les produits très transformés, très sucrés, on privilégie les fruits et légumes, les huiles végétales sources d’Omega 3 comme l’huile de colza, et on se met en cuisine pour se préparer de bons petits plats sans colorants ni additifs !

9/Je garde le contact

On évite de s’isoler, même si le regard des autres donne parfois envie d’éviter les interactions ! On communique et  on explique sa maladie à son entourage, pour éviter les remarques agaçantes ou blessantes. Qui n’a jamais eu envie de refiler son eczéma à quelqu’un qui nous dit « Arrête de te gratter ! » ? Ça énerve, mais la plupart du temps les remarques sont bienveillantes, et il suffit de quelques explications pour apaiser les relations !

10/Je rejoins l’Association Française de l’Eczéma !

Pour s’informer, sur la maladie, ses traitements, les solutions pour mieux vivre avec. Et pour participer aux événements organisés par l’association, partager avec d’autres patients et se sentir soutenu et accompagné ! Ensemble on est plus forts !

Comprendre la dermatite atopique

Recevez votre BD sur la dermatite atopique

Si vous souhaitez recevoir notre bande dessinée pour adulte sur l'eczéma, n'hésitez plus !
Pour toute adhésion, une BD est OFFERTE !
COMMANDER
close-link