Blog

dermatite atopique est elle une allergie

La dermatite atopique, c’est une allergie ?

La dermatite atopique, c’est une allergie ?

Il arrive fréquemment que la dermatite atopique soit confondue avec de l’allergie. Mais en réalité, c’est un peu plus complexe que ça ! On vous explique !

Qu’est-ce qu’une allergie ?

L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances, généralement inoffensives et présentes dans l’environnement. Tout le monde peut déclencher des allergies tout au long de sa vie.

Les réactions allergiques peuvent apparaître au niveau de la peau (eczéma, urticaire, œdème), du nez (rhinite allergique ou rhume des foins), des yeux (conjonctivite allergique), des bronches (asthme allergique).

Les principaux allergènes sont les acariens (et plus précisément les déjections des acariens), les pollens, et les poils d’animaux (ou plutôt les substances contenues dans la salive des animaux et qui se véhiculent sur leurs poils).

Certains aliments peuvent également provoquer des allergies sous des formes très variées : éruptions cutanées (eczéma), gonflements de la bouche, des lèvres ou de la gorge, démangeaisons, asthme, troubles digestifs, rhinite, ou choc anaphylactique (le degré le plus grave des réactions allergiques).

Enfin il existe des allergies croisées : une personne allergique à une substance peut également déclencher une allergie avec une autre  substance qui lui ressemble.

Qu’est ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique, ou eczéma atopique, est une maladie inflammatoire de la peau. Elle a des origines multifactorielles complexes, faisant intervenir un terrain génétique prédisposant (le « terrain atopique ») et des facteurs environnementaux. Ce terrain atopique rend plus sensible aux facteurs externes irritants ou allergisants. La dermatite atopique est une maladie chronique : elle évolue par crises, entrecoupées de périodes de rémission plus ou moins longues. Pendant les crises, la peau est rouge, inflammée, elle démange énormément. Pendant les phases de rémission, la peau reste sèche et réactive.

La dermatite atopique est caractérisée par :

  • Un défaut de la barrière cutanée : la peau est comme poreuse. Elle laisse l’eau s’évaporer, ce qui entraîne une sécheresse cutanée. Et elle laisse tout un tas de substances de l’environnement (particules de pollution, de pollens, allergènes, irritants, etc) pénétrer
  • Une fois que ces substances ont pénétré la barrière cutanée, elles déclenchent une réponse inadéquate des cellules de défense, ce qui entraîne l’inflammation

La dermatite atopique est souvent associée à d’autres maladies atopiques : asthme atopique (ou asthme allergique), rhume des foins, conjonctivite allergique. Le terrain génétique pour ces maladies est le même : c’est le terrain atopique.

Conclusion et solutions pour contrôler sa dermatite atopique

Une dermatite atopique est donc un terrain propice au développement d’allergies, mais on ne peut pas réduire la dermatite atopique à une allergie. Un patient souffrant de dermatite atopique peut développer plusieurs allergies au cours de sa vie.

La principale différence est le défaut de barrière cutanée, qui existe seulement chez les patients atopiques.

C’est pourquoi rechercher une seule cause allergique à l’eczéma n’est pas très efficace.

La stratégie à mettre en place pour contrôler sa dermatite atopique comprend deux choses fondamentales :

  • Restaurer la barrière cutanée. C’est là que les émollients entrent en jeu ! Ils sont le traitement de fond de la dermatite atopique. Appliqués tous les jours (même en dehors des crises) et sur tout le corps, ils forment comme une seconde peau qui vient renforcer la barrière cutanée : l’eau s’évapore moins, et les substances qui déclenchent les crises d’eczéma pénètrent moins. Les émollients permettent donc d’espacer les crises.
  • Éviter de s’exposer à des facteurs déclenchants. C’est très difficile à mettre en place car les facteurs varient en fonction des patients et peuvent aussi varier au cours de la vie. Mais un grand nombre de facteurs sont communs à une majorité de patients et méritent des mesures d’éviction systématiques : les acariens, les pollens, les poils d’animaux… Suivez les astuces de l’Association  Française de  l’Eczéma pour améliorer le quotidien !
Comprendre la dermatite atopique

Recevez votre BD sur la dermatite atopique

Si vous souhaitez recevoir notre bande dessinée pour adulte sur l'eczéma, n'hésitez plus !
Pour toute adhésion, une BD est OFFERTE !
COMMANDER
close-link