Blog

eczéma et confinement

Eczéma et confinement

Eczéma et confinement, si nous vous donnions des conseils pour vivre au mieux votre quotidien ?

Vous l’aurez compris à l’Association Française de l’Eczéma on a décidé de vous offrir du contenu de qualité et des articles utiles en cette période si particulière que nous vivons tous à cause du Covid 19. Aujourd’hui nous vous proposons d’aborder la question de l’eczéma pendant le confinement.

Rester à la maison, du bon et du moins bon pour l’eczéma !

Se retrouver confiné chez soi quand on a de l’eczéma, à première vue cela peut sembler génial. En effet, plus besoin de se maquiller pour camoufler les lésions, plus besoin de porter de manches longues pour cacher les plaques, la peau peut enfin vivre sa vie de peau sans se soucier du regard des autres. On peut s’asperger d’eau thermale et ressembler à un nageur qui sort de l’eau, se tartiner de crème et briller de mille feux, rester  bien au chaud dans son t-shirt en coton préféré… Mais attention quand même, car la maison regorge d’allergènes tels que les acariens, les poils d’animaux, les poussières, les moisissures parfois… Veiller à aérer régulièrement et à aspirer. Attention également à la température des pièces : ne pas surchauffer pour éviter la transpiration.

Poursuivre ses traitements contre l’eczéma pendant le confinement 

La plupart du temps, le traitement de l’eczéma repose sur les dermocorticoïdes ou le tacrolimus pommade. Ces traitements ne doivent pas être arrêtés sous prétexte que ce sont des anti-inflammatoires. En effet, ce sont des traitements locaux qui n’agissent qu’au niveau de l’épiderme et ne passent pas (ou alors très peu) dans la circulation sanguine.  Penser aussi à poursuivre le traitement de fond à base d’émollient, car la peau a toujours besoin d’être hydratée et renforcée.

Garder le lien avec son dermatologue

Les patients atteints d’eczéma plus sévère ont des traitements à base de ciclosporine, de méthotrexate, de biothérapies… Ces traitements sont susceptibles de diminuer l’immunité. C’est pourquoi il est recommandé de se rapprocher de son dermatologue pour déterminer ensemble la conduite à tenir. Dans la majorité des cas, ces traitements ne seront pas arrêtés mais la personne recevra un certain nombre de conseils de la part de son dermatologue, et un arrêt de travail spécifique de 21 jours est prévu via le site https://declare.ameli.fr/. Le traitement par dupilumab n’est a priori pas concerné par cette mesure car son mode d’action n’entraine pas une baisse de l’immunité. Vous pouvez retrouvez des informations supplémentaires sur le site ResoEczéma.

Lutter contre l’ennui

En cas de poussée d’eczéma, la personne a tendance à gratter les lésions pour soulager les démangeaisons et à ne penser « qu’à ça », à observer sa peau, à faire des allers et retours dans la salle de bain à la recherche d’une amélioration même infime. Chez l’enfant, les séances de grattage sont parfois très intenses, car il est très difficile de demander à un enfant de se retenir !!

Lutter contre l’ennui permet de penser à autre chose, de s’évader, de se calmer. Parmi les nombreuses possibilités : le dessin, la lecture, la musique, le bricolage, la cuisine… Toutes ces choses qu’on n’a jamais le temps de faire dans la vraie vie, une passion que l’on a depuis longtemps et que l’on a laissée de côté à cause du travail et du rythme effréné. C’est le moment ou jamais de s’y mettre, de remplir ses journées, d’établir un planning et de s’y tenir !

Lutter contre le stress pour limité son eczéma pendant le confinement

La crise sanitaire actuelle est source de stress et d’angoisse pour bon nombre d’entre nous. Quand on a de l’eczéma, cela peut conduire à une augmentation ou une aggravation des poussées inflammatoires. Pour lutter efficacement contre le stress, place à toutes les méthodes douces : méditation, sophrologie, yoga, pleine conscience… Il y en a pour tous les goûts, seul(e) ou en famille.

Le lavage des mains

Le lavage des mains excessifs peut entraîner de nouvelles plaques d’eczéma. Découvrez tous notre dernier article sur ce sujet !

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link