Blog

eczéma et aliments anti-inflamamtoires

Eczéma et aliments anti-inflammatoires

Le combat contre l’eczéma peut-il aussi se faire à l’aide d’aliments anti-inflammatoires ? Répondons à la question du mieux possible en quelques lignes si vous le voulez bien !

L’eczéma est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Son évolution peut être influencée par de nombreux facteurs dont notre alimentation.  Julie Berger, Diététicienne-Nutritionniste, va nous aider à faire le point sur les mauvaises habitudes alimentaires qui pourraient avoir un lien sur le déclenchement ou l’aggravation de certaines maladies inflammatoires chroniques, comme l’eczéma. Parlons eczéma et aliments anti-inflammatoires !

Aujourd’hui, nous constatons trop souvent des comportements alimentaires basés sur des consommations trop riches en sucres, en mauvaises graisses (au détriment des bonnes), ou encore trop riches en calories, reconnues comme l’une des causes majeures de l’inflammation chronique.

Alors comment bien manger ?

De manière générale, la première recommandation serait d’avoir une bonne hygiène alimentaire, passant principalement par une alimentation saine et équilibrée, sans oublier le plaisir de la table. L’alimentation devrait être suffisamment variée, adaptée en quantité et bien répartie dans la journée pour couvrir les besoins nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Pour l’inflammation, nous apporterons une vigilance particulière pour les aliments ayant une tendance pro-inflammatoire en diminuant leurs consommations. Parmi eux nous allons retrouver :

–          Le sucre raffiné que l’on trouve en grande quantité dans les viennoiseries, les sodas, le jus de fruit, les bonbons, les compotes industrielles, les céréales du petit déjeuner. Celui-ci présente seulement un aspect plaisir, ce qui ne veut pas dire de le bannir mais de limiter ses apports.

De préférence on favorisera les glucides complexes ayant un index glycémique faible permettant de limiter l’inflammation chronique (riz complet, pain aux céréales, légumineuses, oléagineux)

–          les «mauvaises graisses» : les graisses sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Cependant, elles n’apportent pas toutes la même chose : « les mauvaises graisses » apportent principalement des acides gras saturés (beurre, produits laitiers, viande, huile de palme, huile de coco), qui en excès favorisent le risque cardio-vasculaire. Elles seront donc à consommer avec modération.
Les acides gras insaturés sont quand à eux dits les « bonnes graisses ». Nous retrouvons parmi eux les oméga 3 (huile de colza, de lin, de noix) et les oméga 6 (huile de tournesol, maïs, pépins de raisin) dits essentiels car l’organisme ne peut pas les fabriquer et doivent être apportés par l’alimentation. Il est cependant important de respecter le rapport oméga 6 / oméga 3 qui devra être de 4 pour 1. Si ce rapport n’est pas respecté et que la consommation  d’oméga 6 excessive, nous pourrons constater sur le long terme des effets néfastes et particulièrement au niveau inflammatoire. N’oublions pas les oméga 9  dits aussi « bonnes graisses » que l’on retrouve principalement dans l’huile d’olive.

–          Les aliments acides : un déséquilibre acides/bases aura lui aussi une incidence directe sur l’inflammation. Nous les retrouvons principalement dans les aliments d’origine animale (viande, yaourt, fromage, crème…) mais aussi dans les produits sucrés et les céréales raffinés. Il sera donc nécessaire de contrôler leurs apports et de favoriser les aliments basiques (légumes, fruits, oléagineux, huile vierge…).

Les aliments anti-inflammatoires seront donc à favoriser au quotidien pour avoir une action bénéfique sur l’inflammation chronique. Pour cela usez et abusez des fruits et légumes riches en antioxydants (rôle reconnu dans l’inflammation) et privilégier les graisses de bonnes qualités. Une bonne hydratation sera elle aussi bénéfique.

le sport agit en anti inflammatoire en cas d'eczéma

Enfin, n’oublions pas l‘activité physique qui est indispensable à une bonne hygiène de vie. L’effort musculaire aurait aussi un bénéfice sur l’inflammation, en aidant à stopper le processus de sécrétions pro inflammatoire. Alors ne vous privez pas et enfilez vos baskets !

Réalisé en collaboration avec l’Etablissement Thermale d’Uriage,

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link