Blog

eczéma sec eczéma suintant

Eczéma sec, eczéma suintant : quelles différences ?

Eczéma sec, eczéma suintant : quelles différences ?

L’eczéma se manifeste par une peau sèche et l’apparition de plaques rouges parfois vésiculeuses et qui démangent beaucoup. On entend parfois parler d’eczéma sec et d’eczéma suintant. En réalité, il s’agit la plupart du temps de manifestations d’une même maladie : l’eczéma atopique. Mais il existe également une forme particulière d’eczéma : l’eczéma astéatopique, aussi appelé eczéma craquelé ou eczéma sec.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

La forme la plus courante d’eczéma est l’eczéma atopique, aussi appelé dermatite atopique. Il s’agit d’une maladie inflammatoire caractérisée par une fragilité de la barrière cutanée et une réponse inadaptée du système immunitaire. La peau est comme poreuse, et laisse l’eau s’échapper plus facilement qu’une peau normale, ce qui la rend très sèche et vulnérable. Les allergènes et irritants y pénètrent plus facilement, entraînant alors des réactions inflammatoires qui se manifestent par des plaques rouges qui démangent. De petites vésicules remplies de liquide peuvent se former sur ces plaques. Lorsque ces vésicules se rompent (suite au grattage le plus souvent), le liquide s’en échappe, provoquant le suintement. Puis des croûtes se forment, pour ensuite desquamer.

Quelle différence entre eczéma sec et eczéma suintant ?

Lorsqu’un grand nombre de vésicules se rompent, le liquide qu’elles contiennent se répand à la surface de la peau : l’eczéma prend un aspect suintant. Ensuite, des croutes puis des squames se forment et l’eczéma s’assèche.

S’il y a peu ou pas de vésicules, l’eczéma a un aspect plus sec : la peau peut présenter des rougeurs, une sécheresse, des desquamations.

L’eczéma évolue par crises, qui peuvent prendre un aspect sec ou suintant. Un même patient peut donc présenter un eczéma suintant pendant une période, puis un eczéma sec.

Comment soigner l’eczéma sec ?

L’application de produits émollients est indispensable pour renforcer la barrière cutanée, nourrir et assouplir la peau, et empêcher l’eau de s’évaporer. Ils doivent être appliqués tous les jours sur tout le corps, même en dehors des crises. Lors des crises, le traitement des plaques rouges se fait généralement par l’application de dermocorticoïdes.

Comment soigner l’eczéma suintant ?

Sur les zones suintantes, il ne faut pas appliquer de produit émollient ou hydratant. C’est inutile et peut être douloureux. Le traitement se fait généralement par l’application de dermocorticoïdes. Par contre, l’application d’émollient reste indispensable sur les zones saines et en dehors des crises, car cela permet de renforcer la barrière cutanée, et donc de limiter la fréquence des crises.

L’eczéma astéatopique : une forme particulière d’eczéma

Cette forme d’eczéma est associée à une diminution des lipides présents à la surface de l’épiderme. Elle est caractérisée par des plaques squameuses, parfois fissurées, et une peau très sèche (on parle de xérodermie) avec un aspect craquelé. La peau prend un aspect de porcelaine fissurée.

L’eczéma astéatopique touche particulièrement les personnes âgées (car le vieillissement entraîne un assèchement de la peau). Il est souvent retrouvé sur les jambes et est majoré en hiver, lorsque l’air ambiant est sec. Il est favorisé par l’excès de bains ou de douches qui assèchent la peau ou l’utilisation de produits lavants trop agressifs. Cette forme d’eczéma peut apparaître chez des patients présentant déjà une dermatite atopique.

L’eczéma astéatopique se traite par l’application très fréquente (au moins 2 fois par jour) de produits émollients sous forme de baumes ou de cérats (qui sont plus épais et contiennent plus de lipides que les laits et les crèmes émollients). Il est parfois nécessaire d’appliquer également des dermocorticoïdes sur les zones présentant une inflammation.

Suis le journal de la course !

Je visionne sur YouTube
Tous les jours à 19h30 un nouvel épisode !
close-link