Blog

eczéma est il contagieux

L’eczéma est-il contagieux?

L’eczéma est très contagieux, non ? Et bien non ! Mais nous allons en parler plus à fond pour clarifier ce point si vous le voulez bien !

Non, non et non ! L’eczéma n’est pas contagieux. C’est une maladie de peau inflammatoire et chronique due à des anomalies cutanées et à des facteurs environnementaux comme des allergènes, des irritants, des frottements…

Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une maladie de la peau que cela signifie qu’eczéma et contagions sont liés bien au contraire !

La croyance selon laquelle l’eczéma est contagieux est très ancienne. Il est vrai que quand on voit un enfant ou un adulte se gratter tout au long de la journée, se gratter les bras, les jambes, les mains le cuir chevelu, on est en droit de se poser quelques questions. D’autant que plusieurs maladies cutanées d’origine infectieuse – et donc contagieuses – sont associées à de la « gratouille » : en premier lieu, la gale et les poux.

Sauf que l’eczéma n’est pas une maladie cutanée d’origine infectieuse. Si des personnes vous parlent du staphylocoque doré, sachez qu’il s’agit en fait d’une bactérie impliquée dans l’apparition des plaques d’eczéma mais en aucun d’un agent de transmission de l’eczéma !

Dans de rares cas, l’eczéma se surinfecte. La surinfection, de type impétigo par exemple, peut se transmettre d’une personne à une autre par contact, notamment en milieu scolaire. Mais toujours pas de transmission de l’eczéma !

L’eczéma et le regard des autres, la peur de la contagions qu’il faut combattre par l’information

Les parents d’enfants atteints d’eczéma le savent mieux qui quiconque : les enfants sont méchants entre eux, mais les parents le sont tout autant ! Certains vous évitent, disent à leurs enfants d’éviter les vôtres, pensent à un manque de soins ou à un manque d’hygiène… Face à de telles situations, il faut dire clairement qu’il s’agit d’eczéma et que ce n’est pas contagieux, que le traitement prend quelques jours à agir et que les poussées peuvent revenir plus ou moins fréquemment. En parallèle, si le besoin s’en fait sentir, demander un certificat au médecin et prendre rendez-vous avec l’instituteur ou l’institutrice. Heureusement, ces situations sont de moins en moins courantes car l’eczéma touche de nombreux enfants, jusqu’à un enfant sur cinq est concerné. Donc votre enfant n’est sans doute pas le seul dans son école ou dans sa classe…

Quand on devient adulte, les choses ne s’améliorent pas, au contraire !

Un exemple ? Allons y ! Au sein de l’Association Française de l’Eczéma, nous avons l’exemple d’une jeune fille qui refuse de voir son copain au cours d’un week-end qu’ils devaient passer ensemble car elle est en pleine poussée d’eczéma. Elle a trop honte de sortir et de lui montrer ses plaques, d’ailleurs il ne savait même pas qu’elle avait de l’eczéma ! Elle lui explique la situation par téléphone. Alors, le copain ne trouve rien d’autre à dire que : « C’est pas contagieux j’espère ? » La jeune fille le rassure alors que c’est elle qui est en souffrance à cause de son eczéma !!

Un autre exemple concerne l’eczéma du cuir chevelu. Il est très courant et génère de fortes démangeaisons. Se gratter en public semble difficile voire impossible, les gens autour risque de croire que la personne a des poux et qu’elle est donc contagieuse, ou sale, ou les deux… Les relations professionnelles, amicales, intimes, les relations de tous les jours sont altérées. En pleine poussée d’eczéma, même descendre acheter une baguette de pain chez le boulanger devient compliqué, car on redoute le regard des autres, leurs questions, leurs avis.

Devoir se justifier en permanence, devoir expliquer la maladie, les traitements, et presque devoir s’excuser pour la gêne occasionnée, tel est le quotidien de nombreux malades, parfois au sein de leur propre famille ou cercle d’amis. L’Association Française de l’Eczéma lutte au quotidien contre les idées reçues. Non, l’eczéma n’est pas contagieux, non, l’eczéma n’est pas sale. Oui, l’eczéma est une maladie de peau que l’on porte en soi et que l’on soigne comme on peut.

Abonnez vous à notre lettre d'informations
RESTONS CONNECTÉS

close-link