Blog

reconnaître eczéma

Comment reconnaître l’eczéma ?

Comment reconnaître l’eczéma ? La dermatite atopique ou eczéma, peut prendre différentes formes, avec différents degrés de sévérité, et toucher des localisations diverses et variables selon l’âge. C’est donc une maladie qui peut être difficile à diagnostiquer, ce qui explique les errances thérapeutiques de certains patients, qui consultent parfois un grand nombre de médecins pendant plusieurs mois avant que le diagnostic d’eczéma ne soit finalement confirmé. Marjolaine Hering, Docteur en pharmacie nous en dit plus.

L’eczéma, ou dermatite atopique, se traduit par trois signes principaux :
– La sécheresse de la peau, sur tout le corps (même sur les zones non atteintes par l’eczéma), qui peut aller jusqu’à desquamer
– Les rougeurs (érythème)
– Les démangeaisons d’intensité variable. Chez le nourrisson, qui ne peut pas se gratter, elles se manifestent par des troubles du sommeil, une agitation, un frottement des joues contre les draps et les vêtements

A ces trois signes principaux peuvent s’ajouter :
– Un aspect rugueux et oedématié (gonflement) de la peau
– Des vésicules : de toutes petites cloques transparentes contenant du liquide, qui peuvent s’ouvrir et devenir suintantes, puis former des croûtes, qui finissent par desquamer
– Une lichenification : un épaississement de la peau, dû principalement au grattage répété.

Comment reconnaîre l’eczéma quand il s’agit de zones limitées ?

Chez certains patients, ces symptômes ne se manifestent que dans des zones très limitées, alors que d’autres peuvent voir la totalité de leur surface corporelle atteinte, y compris le cuir chevelu. Cela provoque alors une desquamation importante, qui peut être confondue avec un état pelliculaire.

La localisation typique des lésions d’eczéma varie également avec l’âge :
– Chez les bébés, les lésions touchent particulièrement les zones bombées du visage (joues, front, menton) et des membres. Les plis derrière et sous les pavillons d’oreille sont parfois suintants et fissurés, et le pli antérieur du cou est souvent atteint
– Quand l’enfant grandit, ce sont souvent les plis des articulations (coudes, genoux, poignets) qui sont atteints.
– A l’âge adulte, cou et visage sont le plus souvent concernés, mais tout le corps peut être touché.

L’eczéma évolue en général par périodes de poussées entrecoupées de périodes de rémission de durée variable. Il apparaît habituellement chez le bébé dans les premiers mois de vie. Puis, pour la majorité des enfants les symptômes s’améliorent, puis disparaissent progressivement au cours de l’enfance. Mais parfois l’eczéma persiste à l’âge adulte, en gardant le même aspect que chez le grand enfant et l’adolescent. Il peut arriver également, même si c’est plutôt rare, que l’eczéma n’apparaisse qu’à l’âge adulte.
L’eczéma, ou dermatite atopique, est souvent associé à d’autres manifestations, comme l’asthme, les allergies alimentaires, la rhinite allergique (rhume des foins) ou la conjonctivite allergique. Il peut arriver que l’eczéma soit confondu avec une autre affection fréquente de la peau : le psoriasis.

Ces deux maladies chroniques ont en effet des points communs : une alternance entre des périodes de crise et des périodes de rémission, des plaques rouges qui démangent énormément, et des desquamations. Mais les plaques d’eczéma sont souvent moins épaisses, moins bien délimitées et moins squameuses que les plaques de psoriasis. Et le psoriasis n’est en général pas associé à des manifestations allergiques. Cependant, il est tout à fait possible d’avoir du psoriasis et de l’eczéma ou des allergies en même temps.
Ainsi, dans tous les cas, si vous ou votre enfant présentez des signes d’affection cutanée, n’effectuez pas d’auto-diagnostic ni d’auto-médication avant qu’un diagnostic ne soit posé par un médecin, qui vous proposera alors un traitement adapté à votre pathologie.

La Journée Nationale de l'Eczéma arrive !!!
JE M'INSCRIS

close-link