eczémaEtiquette

questions posées au Pr Misery (Chu de Brest) sur le prurit – Août 2014

Le Professeur Laurent Misery est le chef du service dermatologie du CHRU de Brest : « En une semaine, 30% de la population française ressent une sensation de prurit et 10% en est gêné, notamment en raison du caractère permanent des démangeaisons. En même temps, le prurit est assez mal pris en charge. Il existe peu de traitements et peu d’études sont menées pour comprendre ses mécanismes. »

L’Association Française de l’Eczéma travaille actuellement une enquête nationale sur les démangeaisons pour les patients souffrant d’eczéma.

–          Pourquoi  la peau démange lorsque l’on a une plaque d’eczéma ?

Cela fait partie des signes de l’eczéma. Toutefois, la cause des démangeaisons est encore mal comprise, ce qui explique pourquoi nous avons du mal à les traiter. En tous les cas, ce n’est lié à l’histamine et les anti-histaminiques ne sont donc pas efficaces (hors l’effet placebo, qui est très fréquent).

La peau d’un patient atteint d’eczéma est fragile et réagit très facilement aux agents extérieurs : froid, vent, irritants divers et variés… De plus, dans le cas d’un eczéma atopique, la peau est sèche de façon constitutionnelle, elle manque d’eau et de lipides.

Hydrater sa peau lorsque l’on a de l’eczéma permet de renforcer sa fonction barrière. Cela permet également de réduire la fréquence et l’intensité des poussées inflammatoires.

De nombreux enfants et les adultes atteints d’eczéma reconnaissent une relation entre les événements stressants de leur vie et  leurs poussées d’eczéma. La colère, la frustration, l’embarras et même un événement heureux peuvent provoquer des démangeaisons. Le grattage résultant peut entretenir une poussée, selon un véritable cercle vicieux. Les personnes atteintes d’eczéma doivent apprendre à éviter le stress. Deux concepts-clés sont impliqués:

  • Faire face aux événements stressants psychologiquement de la vie
  • Contrôler les crises de démangeaisons


Le défi est de profiter de faire une activité physique sans aggraver votre eczéma. Pour cela il est important de choisir une activité en fonction de l’état de votre peau. Privilégier par exemple un sport plus doux qui vous fera moins transpirer lorsque la peau est abîmée comme par exemple la marche. Alors que quand la peau sera redevenue saine, vous pourrez plus facilement pratiquer l’activité de votre choix (course, tennis, danse …).

Si repérer les déclencheurs potentiels est l’une des clés de la gestion de l’eczéma, cela ne doit pas vous empêcher de pratiquer les activités que vous aimez. Alors, une question se pose : comment éviter la surchauffe, pour ne pas entraîner une irritation et une poussée à cause de la sueur?

Le vent, le manque de soleil et surtout le froid entraînent une augmentation de la sécheresse de la peau et des phénomènes d’aggravation de l’eczéma. Les vêtements en laine provoquent des irritations cutanées, tandis que les vêtements trop chauds créent de la transpiration, laquelle peut faire « flamber » l’eczéma. Ainsi, de petites plaques d’eczéma peuvent devenir plus grandes et difficiles à traiter.

Comprendre la dermatite atopique

Recevez votre BD sur la dermatite atopique

Si vous souhaitez recevoir notre bande dessinée pour adulte sur l'eczéma, n'hésitez plus !
COMMANDER
close-link